Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Discussion: Angoisses sahariennes

  1. #1
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages
    2 696

    Par défaut Angoisses sahariennes

    Aziz est pensif : les contraintes de tous les jours, ses pensées engourdies, ses angoisses envahissantes, un monde sombre, la nuit, le jour, se changer pour changer de vie, le chaud, le froid, le Sahara, son cerveau qui refuse de bouger, un petit malaise du dos, cette mal vie saharienne, sa solitude dans un univers fou, au milieu d'une contrée lointaine, isolée, pesante...

    Tout cela inquiète profondément son être tourmenté.

    Une voix intérieure lui chuchote :

    Tu ne sais pas t'exprimer, ou bien as-tu peur de te révéler à toi-même tel que tu es?
    Ta maturité ou est-elle?

    L'écrivain en herbe est déjà las. Il s'allonge,
    les os douloureux. Ses nuits sans sommeil, comment les meubler?

    L'Intifada, l'Afghanistan, les attaques du 11 Septembre sont-elles annonciatrices d'un monde moins injuste, mais aussi de l'apparition des non humains?

    Le bonheur pour tous est-il devenu une nécessité universelle et impérieuse?

    Ses enfants bruyants, sa femme acariâtre
    Assombrissent-ils ses réflexions?

    Jalal
    Si le peuple décide un jour de vivre, il faut que le sort s'y plie, il faut que la nuit se dissipe, il faut que la chaîne se brise
    Abou El Qassem Echabbi
    Mon ami, mon frère, si toi tu ne brûles pas, si moi je ne brûle pas, qui éclairera la route ? Nazim Hikmet

  2. #2
    Membre F.A.M. Avatar de au_gré_du_vent
    Date d'inscription
    janvier 2010
    Messages
    13 485

    Par défaut

    beau et triste, un homme qui se cherche...

    il y a une suite j'espère, car là je suis sur ma faim
    Le hasard, c'est peut-être le pseudonyme de Dieu quand il ne veut pas signer

    Théophile Gautier

  3. #3
    Membre F.A.M. Avatar de miange-midemon
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Localisation
    dans les contes
    Messages
    2 071

    Par défaut

    c'est beau jalel, en te lisant j'avais les images dans ma tete, de ce aziz un regard triste mais pensif, le visage ridé, et bruni par le soleil avec un velours de sable sur le visage qui regarde loin vers l'horizon ou il y'avait un nombre interminable de dunes.
    connaitre les autres, c'est sagesse. Se connaitre soi-même c'est sagesse supérieur. Imposer sa supériorité aux autres, c'est force.se l'imposer à soi-même c'est force supérieur.

    LAO-Tseu

  4. #4
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages
    2 696

    Par défaut Angoisses sahariennes (2)

    Voir la deuxième partie dans une rubrique à part (Angoisses sahariennes (2)
    Dernière modification par Jalal ; 20/02/2010 à 00h08.
    Si le peuple décide un jour de vivre, il faut que le sort s'y plie, il faut que la nuit se dissipe, il faut que la chaîne se brise
    Abou El Qassem Echabbi
    Mon ami, mon frère, si toi tu ne brûles pas, si moi je ne brûle pas, qui éclairera la route ? Nazim Hikmet

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •