M'hamed Ababou (1937-1971), originaire d'un douar des environs de Taza, était lieutenant colonel et l'un des plus jeunes officiers supérieurs de l'armée marocaine.

Directeur de l'école de formation des sous-officiers d'Ahermoumou (future Ribat al Kheir), il codirigea avec le général Medbouh, aide de camp de Hassan II, le coup d'État militaire de Skhirat, palais estival du Roi aux environs de Rabat, le 10 juillet 1971.

Il périra lui même au cours de cette tentative de putsch, qui sera considérée comme un tournant majeur dans la nouvelle politique sécuritaire du pouvoir marocain puisque l'ensemble de la sécurité intérieure sera confiée au général Oufkir - qui tentera de renverser le Roi Hassan II en 1972. La tentative de coup d'État militaire de Skhirat recèle encore plusieurs zones d'ombre, notamment celles relatives à l'implication réelle dans ce complot du général Oufkir, ministre de l'intérieur de feu le Roi Hassan II.

http://fr.wikipedia.org/wiki/M%27hamed_Ababou

"Pour comprendre comment vingt-huit officiers et sous-officiers de l'armée de terre se sont retrouvés le 10 juillet 1971 dans les jardins du palais Skhirat aux côtés du lieutenant-colonel M'hamed Ababou qui tentait de renverser la monarchie , il faut revenir sur la personnalité exceptionnelle de ce Rifain âgé de 36 ans, marié et père de quatre enfants. Svelte et petit, il avait le teint clair, la chevelure châtain et abondante, les mâchoires carrées ; c’était un mélange de séduction et d'extrême rigueur".

http://baraka.over-blog.org/