Le beau visage algérien d’Al Jazeera

C’est une professionnelle de l’information qui reste de marbre face à l’événement

S’il y a une journaliste algérienne qui a marqué sa présence avec son visage d’ange et sa présentation élégante sur la chaîne Al Jazeera, c’est bien Fayrouz Ziani, née Bouazara.

Jeune présentatrice du JT de l’Entv, elle a quitté la Télévision nationale pour Al Jazeera en 2000 et s’est très vite imposée aux cotés de Khadidja Bengana, sa compatriote sur le plateau de la chaîne la plus regardée du monde arabe.

C’est elle qui a annoncé, le regard triste et les yeux larmoyants, la nouvelle de l’exécution de Saddam Hussein, le 30 décembre 2006, le premier jour de l’Aïd El Adha.

Sa direction l’a convoquée au studio à 4h du matin, tout en gardant secret l’information.

Arrivant sur le plateau, elle aura la grande responsabilité d’annoncer la nouvelle à la planète.

Fayrouz Ziani, qui avait couvert les élections législatives en Palestine, gardera également, un moment émouvant de la guerre au Liban en 2006 et de celle de Ghaza en 2008.

C’est elle aussi qui avait toujours la lourde tâche d’annoncer les bombardements des sites civils et le massacre d’innocents.

Mais Fayrouz Ziani est une professionnelle de l’info, elle reste de marbre face à la tragédie.

C’est une Algérienne pure, qui sait réagir face à la douleur et au drame.

Mais Fayrouz à Al Jazeera, c’est aussi des moments de bonheur et de joie, quand l’Algérie s’est qualifiée pour le Mondial, elle a participé avec ses collègues algériens de la chaîne qatarie: Leïla Smati, Lakhdar Berriche, Kaouter Bachraoui et bien sûr Khadidja Bengana, Hafidh Derradji, Lahbib Benali et Abdelkader Ayadh, au versement d’une somme d’argent pour organiser les célébrations.

Ainsi, 12 moutons ont été égorgés pour la circonstance, ce qui a permis de réunir autour d’un couscous préparé par les mains expertes de Fayrouz Ziani, qui s’est levée très tôt à cet effet et servir les convives dont les journalistes égyptiens de la chaîne qui ont répondu présent à l’invitation de leurs collègues algériens.

Fayrouz dont le nom de son mari Ziani, a fait aussi l’objet d’une émission sur la chaîne égyptienne El Mehouar, qui avait fait croire aux téléspectateurs que Fayrouz était la grande soeur du joueur de l’EN, Karim Ziani, accusant la chaîne qatarie d’impartialité avec les Égyptiens.

Une rumeur sur son nom de famille qui a fait plaisir à notre journaliste vedette, qui a bénéficié d’une publicité de plus pour son parcours riche et varié.

Adel MEHDI
lexpressiondz