Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Discussion: Pourquoi les prix des produits agricole ne baissent presque jamais et ont même flambé

  1. #1
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages
    2 696

    Par défaut Pourquoi les prix des produits agricole ne baissent presque jamais et ont même flambé

    dimanche 21 mars 2010
    par algerep


    Pourtant l’année 2009 a été pluvieuse et le climat très propice à une augmentation de la production et à une baisse des prix. C’est compter sans la monopolisation de l’importation par les barons du régime et du marché de gros des produits frais par quelques gros bonnets de la spéculation. Aucun bien n’échappe à leur mainmise. Tout ce qui est importé est surfacturé. Avec la complicité des fournisseurs qui réalisent eux aussi de gros surprofits, la différence entre prix réel et prix gonflé porté sur la facture est versée dans leurs comptes bancaires à l’étranger. Les achats de biens immobiliers en France et même aux USA font rage, comme si les prédateurs sont pressés de voler le maximum de ce qu’ils peuvent voler craignant le jour où ils devront rendre des comptes devant un tribunal populaire.

    Le prix des équipements, des semences, de tout ce qui est « facteur de production » importé est fortement grevé de cette rapine générale. La « tchipa » est répercutée sur les prix à la consommation. Ce sont les travailleurs, les retraités, et tous ceux qui ne possède aucun patrimoine leur rapportant un profit ou une rente, qui payent les conséquences de ces trafics.

    Les flots d’argent affectés à l’investissement agricole à travers le FNDRA servent à enrichir les tenants du « système ». Peu de vrais paysans en profitent pour développer la production. Moins d’un paysan sur 10 reçoit des prêts bancaires. La masse des petits en est totalement exclue. Et dans leur quasi-totalité, les membres des EAC, exploitations agricoles collectives, ou EAI, exploitations agricoles individuelles, qui ont remplacé en 1987 les grands domaines agricoles d’État, ne reçoivent aucun prêt bancaire. Les banques - publiques- refusent de leur avancer des crédits d’équipement sous prétexte que la terre ne leur appartient pas, qu’elle appartient à l’État ! Entre 1,2 et 2 millions d’hectares, sur les 7,5 millions d’hectares de superficie utile que compte l’Algérie, ne sont pas concernés par les crédits bancaires d’équipement depuis cette réforme de 1987 ! Incroyable !

    Les privés influents, eux, sont traités comme des rois même s’ils ne sont que de faux paysans. Comble de tout, le « deux poids, deux mesures » est officialisé. Le ministre de l’Agriculture vient d’annoncer que les bénéficiaires de la concession des terres de l’État, des gens qui n’ont rien à voir avec la paysannerie, vont bénéficier de dérogation leur permettant d’obtenir des crédits. Les EAC et EAI demeureront toujours exclues de cet appui financier. Pourquoi s’étonner que le niveau de la production est inférieur aux besoins et que les prix ne baissent que rarement ? Une situation entretenue pour permettre à une minorité d’amasser de l’argent à la « benne » comme se plaît à le décrire l’image populaire, la « pelle » s’avérant trop petite pour puiser dans le FNDRA.

    K.S.

    Article publié dans la version papier Alger républicain de mars-avril 2010. Disponible dans certains kiosques d’Alger, Tizi Ouzou, Bejaïa, Oran, Constantine.

    http://www.alger-republicain.com/spip.php?article257
    Si le peuple décide un jour de vivre, il faut que le sort s'y plie, il faut que la nuit se dissipe, il faut que la chaîne se brise
    Abou El Qassem Echabbi
    Mon ami, mon frère, si toi tu ne brûles pas, si moi je ne brûle pas, qui éclairera la route ? Nazim Hikmet

  2. #2
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages
    2 696

    Par défaut

    Les bienfaits du capitalisme sous-développé en Algérie c'est pour eux, qu'ils partagent avec leurs maîtres les pilleurs du pays : les néocolonialistes impérialistes : OTAN, Union Européenne, OMC, FMI, Banque Mondiale et USA.
    Si le peuple décide un jour de vivre, il faut que le sort s'y plie, il faut que la nuit se dissipe, il faut que la chaîne se brise
    Abou El Qassem Echabbi
    Mon ami, mon frère, si toi tu ne brûles pas, si moi je ne brûle pas, qui éclairera la route ? Nazim Hikmet

  3. #3
    Membre F.A.M. Avatar de romance
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    4 765

    Par défaut

    laisse tomber ca me degoute tout simplement
    ma contribution est modique mais mon soutien est sincere


    laha rijaalouha wa nissaouha wachababiha, Notre pays est libre, indépendant,


    bismi allah bdit wa3la nâabi sallit :

    أرفت أبريقـي وترضيــت وربـي أعطــانـي ماتمنــيت

    Arfet abriki wa atwaddit ou rabbi aâtanni ma atmanit

    J'ai fais ma prière et le bon dieu m’a donné tout ce dont j’ai espéré

  4. #4
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut

    Tant mieux et tant pis pour le peuple qui attend que le salut vienne du ciel.

    Aides-toi et le ciel t'aidera,dit-on !!

    Tant que le peuple resiste en rang disperse,il n'obtiendra jamais rien.

    Tant qu'il n'y a pas d'association de protection du pouvoir d'achat du citoyen,tant qu'il n'y a pas d'association pour la defense des droits des consommateurs,cette situation continuera a perdurer.

    Tant que les algeriens continueront a faire plus de gosses par famille,ils vivront miserablement toute leur vie.

    Tout a une limite,tout a une fin.

    L'etat fait de la mauvaise gestion,le peuple fait du gaspillage,de la corruption,et d'une economie du marche noir,une economie parallele qui mettra le pays a genoux.

    L'Etat c'est tout le monde,meme dans un systeme communiste !!

Discussions similaires

  1. Réponses: 8
    Dernier message: 26/05/2017, 21h42
  2. L'Algérie va plafonner les prix de certains produits de consommation (ministre)
    Par miange-midemon dans le forum Actualité Algérie
    Réponses: 58
    Dernier message: 13/02/2010, 04h23
  3. Réponses: 3
    Dernier message: 19/10/2009, 18h12
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 21/04/2009, 09h28

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •