Comme le ridicule ne tue pas, certains journalistes et responsables gyptiens versent toujours dans une polmique qui ne rime absolument rien.
Au moment o le slectionneur national Rabah Sadane et tout son staff et ses conseillers, sillonnent lEurope la recherche de joueurs de haut niveau pour le prochain Mondial 2010 en Afrique du Sud, les mdias gyptiens continuent de nourrir la haine contre le football algrien et particulirement, ses responsables, en nhsitant pas dverser leur venin empoisonnant ainsi les relations algro-egyptiennes.
De ce fait, trois sujets ont t loccasion tant espre des mdias gyptiens pour fustiger ces relations depuis la crise qui a dbut dailleurs, en grande partie, cause de leurs diffrentes critiques et analyses subjectives. Il sagit de la question des excuses demandes par le prsident Raouraoua son homologue gyptien, pas en sa personne en sa qualit de prsident de la FAF, mais tout le peuple algrien pour esprer discuter du retour aux bonnes relations entre les deux parties. Il y a galement le cas de lavenir de lEgypte au sein de lUnion arabe de football et enfin le cas de la sanction dIbrahim Hassan. Pour le premier cas, les mdias gyptiens ont t unanimes reprendre, selon leur propre dires, en citant le prsident de leur Fdration, Samir Zaher, quil ne sexcuserait jamais auprs de lAlgrie. Selon Zaher, cest plutt linverse qui doit se passer. Cest--dire, que cest le prsident de la Fdration algrienne de football qui doit lui prsenter des excuses. Mais, pourquoi? Pour ce qui sest pass Oum Dourman o les supporters algriens ont agress nos supporters, soutient Zaher.
Celui-ci, fuit bien ses responsabilits en tentant dorienter les faits condamnables des supporters gyptiens qui ont caillass le bus de lquipe algrienne le 12 novembre dernier au Caire.
Chronologiquement, cest ce premier cas qui a justement fait couler beaucoup dencre. Les mdias gyptiens taient les premiers avoir remont leurs propres supporters contre tout ce qui est algrien avant de se rendre compte que leur trs longue exprience ne leur a t daucune utilit. Voyant lampleur des dgts et au lieu de reculer, ils persistent, borns quils sont, vhiculer des mensonges aussi grossiers quinvraisemblables dans la perspective de changer la mentalit de leurs propres supporters. Et ils se sont bien comports dans ce rle. Aujourdhui, ils commencent comprendre leurs erreurs et au lieu de se corriger, ils persistent soutenir Zaher et ses partisans pour ne pas connatre le sort qu connu un Shoubeir (ex-gardien de but international gyptien et actuellement journaliste et consultant TV) qui sest mme trouv devant le juge pour sa position avec les Algriens. Or, pour Shoubeir, ce ntait gure une position avec lAlgrie, mais avec la vrit.

l'Exprssion