Cre en 2006, la Direction des grandes entreprises (DGE) au sein de la Direction gnrale des impts (DGI) tente de mettre de lordre dans la comptabilit des grandes entreprises.

En trois ans, les seize vrificateurs de la DGE ont dj rendu visite plusieurs grands groupes privs nationaux et trangers dont ils ont redress la comptabilit. Dautres entreprises viennent dtre inscrites sur la liste des vrifications en 2010. Il ne sagit pas de dcisions politiques. Nous ne faisons que notre travail. Nous avons un programme qui prvoit de vrifier la comptabilit de la quasi-totalit des grands groupes. Nous le faisons en dehors de tout objectif politique , explique une source de la DGI.

Dans les annes 1990 et jusquau dbut des annes 2000, tout le monde avait profit de la quasi-absence de lEtat de la scne conomique. Tous les efforts taient orients vers la lutte contre le terrorisme. Il tait aussi difficile pour les inspecteurs des impts de travailler dans de bonnes conditions cause de linscurit , ajoute notre source.

Dans leur travail, les inspecteurs des impts ont t souvent surpris par lampleur des drapages dans la tenue de la comptabilit de plusieurs entreprises, notamment chez les constructeurs automobiles.

Dernier exemple en date : Peugeot Algrie. Le constructeur franais a fourni au fisc des comptes prsentant des carts anormaux de chiffre daffaires, parfois la hausse et parfois la baisse.

Des documents comptables importants ntaient pas correctement tenus par Peugeot Algrie. Des variations importantes qui ont conduit la DGE rejeter la totalit de la comptabilit de Peugeot Algrie pour les quatre derniers exercices.

Les mmes anomalies comptables ont t constates chez Diamal, en 2009. Le numro un du secteur, filiale du franais CFAO, a prsent des bilans comptables prsentant des carts importants.

Autre exemple danomalies dcouvertes par les inspecteurs de la DGE : la facturation des importations. Les importations de Mitsubishi Algrie proviennent du Japon mais elles sont factures depuis lArabie Saoudite via la socit Falcon, maison mre de la filiale algrienne.

Du coup, limportateur de Mitsubishi ralise une importante marge sur ses ventes en Algrie.

La quasi-totalit des oprations de contrle effectue par la DGE depuis 2006 a donn lieu dimportants redressements.

Selon la loi algrienne, les entreprises concernes ont plusieurs possibilits pour contester les redressements fiscaux. Tout se fait dans un cadre purement technique , soutient notre source.
TSA