Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Discussion: wikileaks/video of Civilians killed in Baghdad/Collateral Murder

  1. #1
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    mai 2009
    Messages
    258

    Par défaut wikileaks/video of Civilians killed in Baghdad/Collateral Murder

    (secret video )Wikileaks releasing the video showing murdered journalists/civilians





    5th April 2010 10:44 EST WikiLeaks has released a classified US military video depicting the indiscriminate slaying of over a dozen people in the Iraqi suburb of New Baghdad -- including two Reuters news staff.

    Reuters has been trying to obtain the video through the Freedom of Information Act, without success since the time of the attack. The video, shot from an Apache helicopter gun-site, clearly shows the unprovoked slaying of a wounded Reuters employee and his rescuers. Two young children involved in the rescue were also seriously wounded.
    The military did not reveal how the Reuters staff were killed, and stated that they did not know how the children were injured.

    After demands by Reuters, the incident was investigated and the U.S. military concluded that the actions of the soldiers were in accordance with the law of armed conflict and its own "Rules of Engagement".

    Consequently, WikiLeaks has released the classified Rules of Engagement for 2006, 2007 and 2008, revealing these rules before, during, and after the killings.

    WikiLeaks has released both the original 38 minutes video and a shorter version with an initial analysis. Subtitles have been added to both versions from the radio transmissions.

    WikiLeaks obtained this video as well as supporting documents from a number of military whistleblowers. WikiLeaks goes to great lengths to verify the authenticity of the information it receives. We have analyzed the information about this incident from a variety of source material. We have spoken to witnesses and journalists directly involved in the incident.

    WikiLeaks wants to ensure that all the leaked information it receives gets the attention it deserves. In this particular case, some of the people killed were journalists that were simply doing their jobs: putting their lives at risk in order to report on war. Iraq is a very dangerous place for journalists: from 2003- 2009, 139 journalists were killed while doing their work.

    Video sur ces liens:

    Part1

    http://www.youtube.com/watch?v=QJ_zTrjMhX8

    Part2

    http://www.youtube.com/watch?v=DRNuIycPHCE

    ----------------------------------------------------
    http://www.collateralmurder.com/

    -----------------------------------------------------

    http://wikileaks.org/
    Dernière modification par Gunman ; 05/04/2010 à 23h24.

  2. #2
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut Terrible vidéo pour une bavure américaine en Irak en 2007

    Un site Internet vient de publier la vidéo du mitraillage en 2007 d'un groupe d'hommes marchant dans les rues de Bagdad. Plusieurs personnes, dont deux journalistes de Reuters, y avaient trouvé la mort.

    Le site internet Wikileaks.org, spécialisé dans la diffusion de contenus sensibles, a rendu public lundi la vidéo d'un raid d'un hélicoptère de l'armée américaine qui a provoqué il y a trois ans la mort de deux employés de l'agence Reuters et de plusieurs autres personnes.

    Collateral Murder
    http://video.ilsole24ore.com/SoleOnL...icani-iraq.php

    Les images, tournées à bord de l'hélicoptère Apache, sont accompagnées de la bande son des conversations entre les pilotes de l'appareil et le contrôle au sol: ils identifient les hommes qui circulent dans une rue de Bagdad comme des insurgés armés et demandent l'autorisation d'ouvrir le feu.

    Wikileaks ne précise pas comment ont été obtenues ces images spectaculaires tournées en juillet 2007, et visibles sur le site ainsi que sur Youtube.

    On peut y voir un groupe d'hommes marcher dans une rue de Bagdad, parmi lesquels seront identifiés par la suite les deux employés de Reuters Namir Noor-Eldeen et Saeed Chmagh. Certains membres du groupe semblent être armés.

    Les pilotes de l'Apache, qui semblent prendre la caméra d'un des employés de Reuters pour un lance-grenade RPG, affirment avoir repéré "cinq ou six individus avec des AK-47" et demandent la permission "d'ouvrir le feu", ce qu'ils obtiennent presque instantanément.

    Dialogues crus

    Après la fusillade, l'un des pilotes relève qu'il y a désormais "un tas de cadavres" sur place.

    "Regarde moi ces pourritures crevées", dit l'un. Un autre réplique: "chouette".

    Peu après, une camionnette s'arrête pour ramasser les morts et les blessés et est à son tour la cible des hélicoptères américains.

    Deux enfants dans la camionnette sont blessés. Ils seront évacués par les soldats américains arrivés sur les lieux par la suite.

    Un responsable de l'armée américaine a commenté lundi auprès de l'AFP la diffusion de cette vidéo, qui selon lui "n'apporte pas d'information nouvelle, seulement des images".

    "Depuis 2007, nous avons reconnu tout ce qui est dans la vidéo", a dit le responsable sous le couvert de l'anonymat. "Nous avons reconnu que le raid avait eu lieu et que deux employés de Reuters (avaient été tués)", a-t-il dit.

    "Nous savons que deux enfants ont été blessés", a également dit le responsable.

    "Le (lance-grenade) RPG de la vidéo est réel", a-t-il toutefois ajouté. "Nous avions des insurgés et des reporters dans une zone où les forces américaines allaient tomber dans une embuscade".

    "A ce moment là, nous ne pouvions pas discerner si (les employés de Reuters) portaient des caméras ou des armes", a insisté le responsable.

    Dans un communiqué le rédacteur en chef de Reuters David Schlesinger a affirmé que la mort des deux employés de l'agence était "tragique et emblématique des dangers extrêmes liés à la couverture des zones de guerre".

    "La vidéo diffusée aujourd'hui via Wikileaks est la preuve des dangers liés au journalisme de guerre et des tragédies qui peuvent en découler", a-t-il ajouté.

    WikiLeaks se présente comme une organisation non lucrative financée notamment par des défenseurs des droits de l'homme, des journalistes d'investigation, et le public.

    Après la diffusion de la vidéo, la responsable aux Etats-Unis de l'organisation Reporters sans Frontières, Clothilde Le Coz, a appelé le Pentagone a faire preuve de "plus de transparence" dans cette affaire et a demandé à l'administration Obama de "montrer son respect de la justice".
    L'Express

Discussions similaires

  1. Réponses: 10
    Dernier message: 15/04/2009, 18h16

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •