Maintes fois dcri par les automobilistes en Algrie, labus de pouvoir des agents de la sret sur les routes tend donner des soucis aux autorits policires. Les citoyens se plaignent quotidiennement du fait que les interventions des agents de lordre sont accompagnes de gestes et de propos contraires lesprit de lactivit exerce.

Pour le chef du bureau de la formation au niveau de la sret publique de la wilaya dAlger, les agents de la sret publique doivent respecter les principes de lthique professionnelle lors de lapplication des mesures du code de la route lencontre des contrevenants.

Intervenant la clture dune session de formation sur le code de la route, le mme responsable a expliqu la ncessit de ne pas faire subir des abus de pouvoir aux citoyens, y compris quand on intervient pour le respect du code de la route. Et dajouter que le droit dintervenir ne justifie gure la tentation dabuser de ses prrogatives.

Lorateur reconnat par ailleurs une certaine ambigut dans nombre de dispositions contenues dans le code de la route, en annonant que le code de la route entre principes de lthique professionnelle et mthode dadaptation des contraventions et de traitement envers les contrevenants. Il dira que les agents de sret ne sont pas appels appliquer ces dispositions avant la promulgation de textes organisationnels qui les expliquent.

Pour M. Rachid Bournane, membre de la commission de retrait du permis de conduire la dara de Sidi Mhamed, lapplication de la nouvelle rglementation doit tre accompagne par dautres ralisations.

Il a propos cet effet de prendre en considration ltat des routes et des plaques de signalisation avant lapplication de la peine lendroit des contrevenants. Dans le dtail, il a soulign que lors de lapplication des peines lourdes contenues dans le code de la route, les agents de sret doivent faire la distinction entre les infractions volontaires et celles lies dautres facteurs externes comme linvisibilit dune plaque de signalisation ou sa prsence au mauvais endroit.

M. Bournane a exprim son souhait de voir les agents de la sret publique tablir les procs-verbaux avec le maximum de prcision. Les agents de la sret publique doiventtre plus prcis dans llaboration des procs-verbaux de contravention, car plusieurs citoyens ont subi des peines incompatibles
avec les infractions commises, fera t-il remarquer.

Par La Tribune