Des rapports sécuritaires mettent en garde contre le phénomène

Plus de 54 000 ressortissants de 42 nationalités, dont 30 africaines, sont rentré aux pays depuis les frontières sud, des rapports sécuritaires ont révélé.

Les mêmes sources ont ajouté que la ville de Tamanrasset embrasse 20 % des ressortissants étrangers en Algérie occupant, ainsi, la deuxième place après Alger.

Cependant, les 10% des émigrés clandestins à Tamanrasset constituent un vrai casse-tête aux autorités algériennes, surtout qu’après que cette ville est devenue un centre d’attraction des compagnies étrangères, notamment la compagnie chinoise qui a recruté 300 travailleurs pour la réalisation du projet du transfert d’eau d’Ain Salah vers les régions situés à l’extrême sud.

Des rapports sécuritaires ont recommandé d’adopter une stratégie plus adéquate afin de pouvoir maîtriser le nombre ascendant des ressortissants en provenance des pays africains et asiatiques.

11-04-2010
Par M.B.A (El Khabar).