Par Guerric Poncet (Lepoint.fr).

Mieux vaut ne pas avoir un iPad sur soi en arrivant à la frontière israélienne.

Selon Haaretz , les douaniers confisquent systématiquement les tablettes tactiles d'Apple, suivant une circulaire du ministère de la Communication.

En fait, l'iPad ne correspondrait pas aux normes de sécurité des réseaux sans fil dans l'État hébreu.

À l'aéroport de Tel-Aviv, une dizaine de tablettes ont déjà été saisies, au grand dam de leurs propriétaires qui avaient simplement voulu les déclarer à la frontière.

"L'iPad est aujourd'hui disponible exclusivement aux États-Unis, et utilise des puissances d'émission compatibles avec les standards américains", ont expliqué les autorités. "Les règles israéliennes concernant le Wi-Fi sont les mêmes que celles de l'Union européenne : elles sont différentes des standards américains et autorisent des puissances d'émission inférieures.

La puissance d'émission de l'appareil interdit son utilisation en Israël", ont poursuivi des responsables. Le ministre des Communications, qui n'était visiblement pas au courant de la décision prise par ses équipes d'ingénieurs, aurait demandé un complément d'information au distributeur d'Apple en Israël, iDigital. Nul doute qu'un arrangement sera rapidement trouvé...

Lancé le 3 avril aux États-Unis, l'iPad s'est déjà écoulé à plus de 500.000 exemplaires, alors même que sa version la plus aboutie, dotée de la 3G, n'est pas encore en vente.