ALGER - Au total 8545 mines datant de la période coloniale, découvertes le long des frontières Est et Ouest du pays, ont été détruites par l'Armée nationale populaire (ANP) durant le mois de mars dernier, a-t-on appris mercredi de bonne source.

Cette opération, qui entre dans le cadre de l'opération de déminage des zones minées par l'armée coloniale française, a permis la découverte et la destruction au niveau de la 2e Région militaire de 3307 mines antipersonnel et 592 mines anti-groupes.

Au niveau de la 3e Région militaire, 932 mines antipersonnel et 8 mines anti-groupes ont été découvertes et détruites, alors que dans la 5e Région militaire il a été enregistré, durant le mois dernier, la destruction de 3514 mines antipersonnel, 190 mines anti-groupes et 2 mines éclairantes.
APS