Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion: Peuples d'Europe Soulevez-Vous!

  1. #1
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages
    2 696

    Par défaut Peuples d'Europe Soulevez-Vous!

    Grèce : Appel au soulèvement depuis le rocher de l'Acropole

    Avec une action symbolique du 4 mai 2010, le Parti Communiste de Grèce envoie un message à tous les peuples d'Europe pour qu'ils résistent et organisent la contre-offensive face aux attaques contre les travailleurs de Grèce et des autres pays sous le prétexte fallacieux qu'il faut sortir de la crise du capitalisme.

    Plusieurs dizaines de membres du Parti Communiste de Grèce ont envahi tôt ce matin le site symbolique de l'Acropole.



    Avec des drapeaux rouges et deux énormes banderoles où était inscrit "Peuples d'Europe Soulevez-Vous", en grec et en anglais, ils ont appelé au renforcement du combat de classe, quelques heures seulement après la grande manifestation du 1er mai organisée par le "Front Militant de Tous les Travailleurs" (le PAME) dans 75 villes à travers tout le pays, et juste 24 heures avant la journée de grève générale du 5 mai contre les mesures anti-populaires et anti-travailleurs prises par le gouvernement social-démocrate du PASOK, l'UE et le FMI. En même temps les fonctionnaires étaient déjà en grève ce 4 mai.

    Voire aussi ce vidéo quid ate d 3 mai appelant à la grève générale :

    http://www.youtube.com/watch?v=Zim4XjI57fE

    Source : http://www.archivesolidaire.org/
    Dernière modification par Jalal ; 07/05/2010 à 01h17.
    Si le peuple décide un jour de vivre, il faut que le sort s'y plie, il faut que la nuit se dissipe, il faut que la chaîne se brise
    Abou El Qassem Echabbi
    Mon ami, mon frère, si toi tu ne brûles pas, si moi je ne brûle pas, qui éclairera la route ? Nazim Hikmet

  2. #2
    Membre F.A.M. Avatar de ahmeddamien
    Date d'inscription
    février 2010
    Localisation
    pas loin
    Messages
    14 025

    Par défaut salam Jalal

    comme vas tu
    le soleil ecrase toujours autant
    je ne suis pas tres comme toi instruit en politique,j ai toujours etait un peu marginal de la societe
    je comprends bien et suis d accord quand tu ma raconte l histoire de ton papa et les relations dans son travail avec les communismes
    j etais alle dans ma jeunesse a la fete de l huma et c est vrai quil y avait une certaine fratterie
    mais au niveau d l ideologiepropre on m a toujours dit que le communisme etait "athee d essence" donc plus ou moins interdit dans l islam
    j ai traine un peu sur le net pour me documenter
    sur marx
    qu en penses tu
    et comment concilier si cest le cas une croyance en 1 Dieu et une politique qui le nie


    La notion d'aliénation chez Marx.





    Paul Gosselin (1979)[1]

    Karl MarxAfin de comprendre la façon dont Marx aborde l'histoire et la société il est nécessaire de définir le rôle joué par le concept de l'aliénation. Pour Marx l'homme est un être fondamentalement matériel, Marx rejette les idées religieuses courantes à son époque selon lesquelles l'homme est aussi un esprit et qu'il existe un Dieu. Cherchant justement à s'éloigner de ce courant, Marx définit l'homme par sa matérialité et ses besoins corporels. Il s'ensuit en toute logique que l'aliénation de l'homme est due au contexte matériel dans lequel il se trouve. Dans les Manuscrits de 1844, il renvoie à l'idée qu'il y a une essence humaine et que cette essence s'exprime dans la production (ou le travail) c'est-à-dire d'une expression de soi mais ceci nécessite un contexte où les rapports de l'homme, à l'acte de travail, au produit du travail, à lui-même et aux autres hommes sont non-aliénants. Pour Marx l'indépendance et la liberté résultent d'un acte d'autocréation; la dépendance, vivre aux dépens d'un autre n'est qu'aliénation. Ainsi, pour Marx l'aliénation résulte de l'écart qui existe dans les différentes sociétés entre la réalité sociale et l'essence de l'homme. Bien des problèmes résultent justement du fait que Marx n'a jamais défini de manière précise ce qu'il entendait par "l'essence de l'homme". Ainsi les divers auteurs marxistes se divisent entre eux sur la place à accorder aux écrits de jeunesse de Marx dans lesquelles cette idée a été élaborée et au fait que plus tard Marx ait rejeté certaines de ses pensées de jeunesse, mais lesquelles ?

    Un problème qui reste irrésolu pour la plupart des théoriciens marxistes, est la question du vide qu'a laissé Marx autour de sa notion de ce qui constitue l'essence de l'homme (l'homme rendu parfait dans l'État socialiste). Première chose à remarquer, c'est que Marx était athée (certains disent même anti-Dieu). Une des possibilités, c'est que ce vide est intentionnel et que Marx s'est rendu compte que sa critique de la société capitaliste était insoutenable sur la base matérialiste et athée sur laquelle il se situait. Évidemment il rejetait l'idée d'une création de l'homme par Dieu et ainsi Marx était nécessairement évolutionniste[2]. Marx rejette a priori l'existence de Dieu et évidemment l'idée de la création, ainsi l'homme n'est pour lui qu'un produit de l'évolution du hasard.
    "Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." Oscar Wilde

  3. #3
    Membre F.A.M. Avatar de ahmeddamien
    Date d'inscription
    février 2010
    Localisation
    pas loin
    Messages
    14 025

    Par défaut citations

    gosselin peut etre tendancieux
    la ce sont des citations de marxistes
    je me permets d aborder le sujet car j ai senti dans ton discours sur les 2 sujets une sincerite
    amicalement
    ahmed


    KARL MARX (1818-1883) théoricien du socialisme. Créateur du marxisme et des mouvements athées les plus influents :
    "Je veux me venger de Celui qui règne là-haut." (Dietz-Vig.1975, Abt.I, Bd.I, S.640-661)
    Face à la mort, il dit : "Ainsi donc, j'ai manqué mon ciel, je le sais avec certitude. Mon âme qui appartenait à Dieu est destinée à l'enfer. Ah, l'Eternité, ce sera notre souffrance éternelle..." (Abt. I Bd. I, S.640-661 "Die blasse Maid", Dietz-Verlag Berlin 1975)

    JOSEPH STALINE (J.V. Djougatchvili, dit)(1879-1953) Chef d'état de la Russie ayant pris la succession de Lénine :
    Il dit devant le Soviet Suprême (21.12.1952): “Marx a forgé cette formule : la religion est l’opium du peuple. Ainsi il a amputé l’homme de sa conscience. Un homme sans conscience perd sa responsabilité devant Dieu. Moi, votre Führer Staline, connais bien la religion, puisque j’ai été, comme vous le savez, au séminaire en Georgie. Je me suis laissé amputer ma conscience par Marx et Lénine.” (Die Bibel f.d. Welt, Jahrg. Nr.4, 1978)

    JEAN JAURES (1859-1914) homme politique français (marxiste et socialiste):
    "Si l'idée même de Dieu prenait une forme palpable, si Dieu lui-même se dressait visible sur les multitudes, le premier devoir de l'homme serait de refuser l'obéissance et de le traiter comme l'égal avec qui l'on discute, mais non comme le maître que l'on subit." (Discours à la jeunesse prononcé au lycée d'Albi, 1903)


    LENINE (V. I Oulianov, dit)(1870-1924) révolutionnaire russe, fondateur de l'état soviétique :
    "Je préfère un millionnaire ou un capitaliste qui nie Dieu à un paysan ou un ouvrier qui croit en lui"
    (Note AT2V : Nous n'avons pu retrouver la référence de la citation)
    "Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." Oscar Wilde

  4. #4
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages
    2 696

    Par défaut Séparation nette entre religion et politique

    Citation Envoyé par ahmeddamien Voir le message
    comme vas tu
    le soleil ecrase toujours autant
    je ne suis pas tres comme toi instruit en politique,j ai toujours etait un peu marginal de la societe
    je comprends bien et suis d accord quand tu ma raconte l histoire de ton papa et les relations dans son travail avec les communismes
    j etais alle dans ma jeunesse a la fete de l huma et c est vrai quil y avait une certaine fratterie
    mais au niveau d l ideologiepropre on m a toujours dit que le communisme etait "athee d essence" donc plus ou moins interdit dans l islam
    j ai traine un peu sur le net pour me documenter
    sur marx
    qu en penses tu
    et comment concilier si cest le cas une croyance en 1 Dieu et une politique qui le nie


    La notion d'aliénation chez Marx.





    Paul Gosselin (1979)[1]

    Karl MarxAfin de comprendre la façon dont Marx aborde l'histoire et la société il est nécessaire de définir le rôle joué par le concept de l'aliénation. Pour Marx l'homme est un être fondamentalement matériel, Marx rejette les idées religieuses courantes à son époque selon lesquelles l'homme est aussi un esprit et qu'il existe un Dieu. Cherchant justement à s'éloigner de ce courant, Marx définit l'homme par sa matérialité et ses besoins corporels. Il s'ensuit en toute logique que l'aliénation de l'homme est due au contexte matériel dans lequel il se trouve. Dans les Manuscrits de 1844, il renvoie à l'idée qu'il y a une essence humaine et que cette essence s'exprime dans la production (ou le travail) c'est-à-dire d'une expression de soi mais ceci nécessite un contexte où les rapports de l'homme, à l'acte de travail, au produit du travail, à lui-même et aux autres hommes sont non-aliénants. Pour Marx l'indépendance et la liberté résultent d'un acte d'autocréation; la dépendance, vivre aux dépens d'un autre n'est qu'aliénation. Ainsi, pour Marx l'aliénation résulte de l'écart qui existe dans les différentes sociétés entre la réalité sociale et l'essence de l'homme. Bien des problèmes résultent justement du fait que Marx n'a jamais défini de manière précise ce qu'il entendait par "l'essence de l'homme". Ainsi les divers auteurs marxistes se divisent entre eux sur la place à accorder aux écrits de jeunesse de Marx dans lesquelles cette idée a été élaborée et au fait que plus tard Marx ait rejeté certaines de ses pensées de jeunesse, mais lesquelles ?

    Un problème qui reste irrésolu pour la plupart des théoriciens marxistes, est la question du vide qu'a laissé Marx autour de sa notion de ce qui constitue l'essence de l'homme (l'homme rendu parfait dans l'État socialiste). Première chose à remarquer, c'est que Marx était athée (certains disent même anti-Dieu). Une des possibilités, c'est que ce vide est intentionnel et que Marx s'est rendu compte que sa critique de la société capitaliste était insoutenable sur la base matérialiste et athée sur laquelle il se situait. Évidemment il rejetait l'idée d'une création de l'homme par Dieu et ainsi Marx était nécessairement évolutionniste[2]. Marx rejette a priori l'existence de Dieu et évidemment l'idée de la création, ainsi l'homme n'est pour lui qu'un produit de l'évolution du hasard.
    Salut Ahmeddamien, j'espère que tu vas bien. Merci pour l'article ci dessus que tu rapportes. Quant à moi, je sépare nettement la religion de la politique, car, dans la vie, elles sont distingues, et, aussi pour notre compréhension elles doivent être séparées, sinon c'est un conflit sans fin. Personnellement je pense, que rien n'oppose dans la pratique islam et marxisme, si on sait bien comment faire la différence dans leur étude et leur compréhension. Pour moi, l'islam a son contexte propre et le marxisme a le sien; Chacun d'eux exprime des vérités incontestables, chacun dans son style et dans ses textes; Finalement, leurs vérités se rejoignent dans l'analyse de notre monde et des solutions à ses problèmes (de l'humanité). Pour moi, la critique de Marx envers les religions n'est pas surprenante et je ne retiens de ses propos que ce qui est conforme à ma culture musulmane. Croyance ou athéisme est une question privée, et, elle sont très relatives. Pour moi personnellement, jamais un être humain n'est totalement croyant ni totalement athée, c'est un point de vue personnel et inédit si je puis dire... Le "marxisme" est une conception du monde humaine et l'islam une religion divine. Je m'interdis de les comparer (dans le but de voir qui a raison et qui a tort) et de les mettre en opposition.
    Comme je l'ai écrit plus haut, ils ne sont pas deux conceptions concurrentes ou opposées, au contraire : le "marxisme" bien compris nous aide à voir plus clair et nous donne des outils réalistes et pratiques pour définir et combattre les inégalités et les fléaux que l'islam a interdit...
    Si le peuple décide un jour de vivre, il faut que le sort s'y plie, il faut que la nuit se dissipe, il faut que la chaîne se brise
    Abou El Qassem Echabbi
    Mon ami, mon frère, si toi tu ne brûles pas, si moi je ne brûle pas, qui éclairera la route ? Nazim Hikmet

  5. #5
    Membre F.A.M. Avatar de ahmeddamien
    Date d'inscription
    février 2010
    Localisation
    pas loin
    Messages
    14 025

    Par défaut salam Jalal

    un des premiers livres que j ai lu avant d entrer en islam fut
    minaj el muslim d abou baker el jezairi
    un traite de fikr malekite
    ce qui m avait choque a l epoque,pour preciser j etais apolitique,contestataire du systeme,baba cool...........les annees 70
    par rapport a ma moral tout ce que lisais etait en concordance
    je ne trouvais rien a redire....
    j y ai trouve un code de la famille,code civil,code commercial.....
    ce code regit une societe le seul modele qui ai vraiment ete au pied de la lettre l epoque du prophete...
    pour moi l islam est le meilleur systeme politique puisque divin
    maintenant tu as du le sentir je suis plutot un planeur a tendances soufies...lol
    amities
    bon vendredi
    "Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." Oscar Wilde

  6. #6
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages
    2 696

    Par défaut

    Ta découverte de l'islam est un événement heureux pour toi et que j'approuve. Je trouve naturel qu'il y ai une perception des choses à travers des moyens et circonstances variés d'une personne à une autre mais qui se rejoignent en fin de compte. Il est incontestable que l'islam bien compris est une religion idéal pour l'homme. En même temps tout croyant possède des opinions politiques précises bien terre à terre, il essayera de les tirer de la religion, mais quelque soient ses efforts, ces opinions seront purement humaines et n'auront rien de divin, car, à ma connaissance, l'islam n'a pas défini un système politique précis et fixé une fois pour toute, ni n'a interdit à l'homme de chercher un système égalitaire de gouvernement. Si c'est le contraire, alors un gouvernement islamique deviendra automatiquement un gouvernement de droit divin. Dans ce dernier cas, tu comprendras ce que cela veut dire!!... C'est pour cette raison, que je préfère ne pas confondre les partis politiques avec la religion!!
    Si le peuple décide un jour de vivre, il faut que le sort s'y plie, il faut que la nuit se dissipe, il faut que la chaîne se brise
    Abou El Qassem Echabbi
    Mon ami, mon frère, si toi tu ne brûles pas, si moi je ne brûle pas, qui éclairera la route ? Nazim Hikmet

Discussions similaires

  1. La Marche des Peuples Arabes sur Israel
    Par Jalal dans le forum Actualité Internationale
    Réponses: 7
    Dernier message: 01/02/2011, 14h03
  2. Verts d'Europe : Sofiane Hanni pense à l'Algérie
    Par kredence dans le forum Le Café
    Réponses: 0
    Dernier message: 29/11/2009, 07h18
  3. Barcelone sacré roi d'Europe
    Par Toufik dans le forum Tout le Sport
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/05/2009, 02h08
  4. Algérie : Ces jeunes Algériens qui rêvent d'Europe
    Par kredence dans le forum Actualité Algérie
    Réponses: 2
    Dernier message: 16/04/2009, 03h39
  5. 3e ville la plus chère d'Europe : Paris
    Par kredence dans le forum Le Café
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/04/2009, 02h17

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •