Paris, le 7 mai 2010,

Mois de Mai, mois des luttes de libération d'hier et d'aujourd'hui, nombreux rendez-vous.

Pourquoi il faut être nombreux lors des différentes manifestations du mois de mai en mémoire de l'Esclavage?

Depuis quelques années, le mois de mai rassemble de plus en plus de monde autour des nombreuses manifestations qui ont lieu en mémoire des luttes de libération et des victoires contre la Barbarie Esclavagiste Coloniale [BEC].

Conscients du danger bien réel qui se cache derrière les idéologies conjuguées de "la non-repentance sélective" et des soi-disant "bienfaits de la colonisation", les descendants de ceux que l'on a voulu déshumaniser et exterminer sont de plus en plus actifs pour empêcher le retour de cette barbarie.
Barbarie organisée, industrialisée et imposée par une minorité dominante par les armes et la fourberie, dans le sang et la terreur.
Barbarie que la minorité dominante actuelle justifie encore au nom des intérêts supérieurs Financiers et de la loi du Commerce, signifiant ainsi que certains Crimes Contre l'Humanité ne sont que des dommages collatéraux, un mal nécessaire et inévitable de la modernité.

Toutes les raisons, fussent-elles contradictoires, sont bonnes pour supplanter les populations autochtones.
- Invasion des "immenses terres sous peuplées d'Afrique offertes par Dieu à l'Europe" (selon Victor Hugo dans un hommage à Victor Schoelcher); mais on avait auparavant pris soin de déporter en esclavage les populations de ces terres vers le Nouveau Monde dont les populations autochtones elles-aussi avaient été décimées,

- Ancien Ministre Français des Affaires étrangères et ancien président du Conseil Constitutionnel français, Roland Dumas, déclarait froidement à un journaliste à propos du rôle de la France dans les évènements au Tchad sous Hissen Habré que le problème des massacres des populations passaient après les intérêts stratégiques de la France face à la progression de Khadafi vers le sud de l'Afrique; en clair, l'intérêt de la France c'est l'Afrique, pas les Africains !

- Aujourd'hui au nom de la protection de la Planète, on entend un Bill GATES préconiser "scientifiquement" l'utilisation des vaccins et des OGM pour réduire significativement la population mondiale, pour le bien-être d'une minorité obstinée qui s'arroge le droit de consommer sans limite et de polluer.

Dans son même discours en hommage à Victor Schoelcher, Victor Hugo appelait à l'invasion "des terres d'Afrique qui n'appartenaient à personne" pour résoudre les problèmes sociaux en Europe.
Aujourd'hui, l'Occident va mal et ses démons sont à nouveau débridés.
L'eugénisme débridé, euphémisme pour génocide en douceur, est de retour.

Les signes de la récidive sont de plus en plus clairs.

Voilà pourquoi nous devons tous exiger la repentance de ceux qui font l'apologie du Colonialisme.
Pour exiger un définitif "PLUS JAMAIS CELA".

Les partisans-pwofitant s du Servage affirmaient que la fin du servage ruinerait l'Europe.
Les partisans-pwofitant s de l'Esclavage affirmaient que la fin de l'Esclavage ruinerait l'Occident.
Les partisans de la Pwofitasyon d'aujourd'hui affirment que la fin de la Pwofitasyon ruinerait le Monde.

Soyons nombreux lors des différentes manifestations de ce mois de mai pour la Justice et Liberté!

Source : roger.romain@skynet.be