Par Jeune Afrique

Au cours d'une interview retransmise par la chaîne américaine ABC, le président iranien a fait part d'une hypothèse surprenante sur la localisation du chef d'Al-Qaïda, Oussama Ben Laden. Selon lui, le terroriste le plus recherché du monde se trouverait là où l'on s'y attend le moins : à Washington.

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a le sens de la répartie. Il l’a encore prouvé, mercredi 5 mai, lors d’une interview télévisée aux États-Unis où il avait prononcé, lundi, un discours à la tribune des Nations unies à New York, pour l'ouverture de la conférence de suivi du traité de non-prolifération nucléaire.

Interrogé par un journaliste de la chaîne de télévision américaine ABC pour savoir si Oussama Ben Laden, le chef d’Al-Qaïda, n'était pas, par hasard, caché en Iran, M. Ahmadinejad a qualifié cette supposition de « risible ». Avant de rétorquer, tout de go : « J'ai entendu dire qu'il se trouvait à Washington… »

Et, le plus sérieusement du monde, le président iranien continue sur sa lancée, devant le journaliste médusé. « C'est vrai. Il y est. Cest un partenaire de de la famille Bush. Ils sont collègues, en fait, Ils sont ensemble dans le pétrole, ils travaillent toujours ensemble. M. Ben Laden n'a jamais coopéré avec l'Iran, mais il a coopéré avec M. Bush », a poursuivi le chef de l’État iranien, Vous pouvez être sûr qu'il [Ben Laden, NDLR] se trouve à Washington. Je pense qu'il y a de fortes chances qu'il y soit », a-t-il conclu.

Mis en ligne par Suzannah Horowitz Par Le Fennec - Publié dans : Ce que taisent les médias