Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 12

Discussion: eva

  1. #1
    Membre F.A.M. Avatar de ahmeddamien
    Date d'inscription
    février 2010
    Localisation
    pas loin
    Messages
    14 025

    Par défaut eva

    Vitray-Meyerovitch un visage,une facette de l islam





    Eva par elle-même



    (....) Ce serait formidable si vous aviez été une disciple de Rûmî assise à ses pieds...

    Lorsque j’ai fait mes premiers pas vers l’Islam, après la lecture du livre d’Iqbal, vous pensez bien que cela n’a pas été facile. J’avais été élevée dans la religion catholique par une grand-mère d’origine anglicane. J’avais un mari juif. J’avais le sentiment de faire quelque chose de fou et j’étais parfois d’autant plus désemparée que je n’avais personne pour me guider. Il m’arrivait de demander dans ma prière : "Dites-moi ce que je dois faire ! Envoyez-moi un signe"...

    Ce signe, je l’ai reçu sous la forme d’un songe. J’ai rêvé que j’étais enterrée et, par une sorte de dédoublement, je voyais ma tombe, une tombe comme je n’en avais jamais vue et sur laquelle mon prénom, Eva, était écrit en caractères arabes ou persans, ce qui donnait Hawa. Cela me paraissait bizarre, et, tout en dormant, je me disais : « Mais enfin, je ne suis pas morte ». Pour mieux m’en persuader, je remuais mes doigts de pied.

    Au réveil, je me souviens m’être dit : « Eh bien ! ma petite, tu as réclamé un signe et le voici : tu seras enterrée comme une musulmane ».

    J’ai oublié ce rêve et, tout naturellement, j’ai continué mon chemin dans l’Islam. Quinze ans plus tard, j’ai fait mon premier voyage à Istanbul. J’y ai rencontré l’un des derviches tourneurs que j’avais quelques années plus tôt fait venir au théâtre de la ville avec l’accord de l’U.N.E.S.C.O.. Il était architecte de métier car, vous le savez sans doute, les derviches, loin d’être des moines, mènent la vie de tout le monde, ont des familles et des métiers. Cet ami m’a donc dit : « Vous qui vous intéressez tellement à Rûmî, vous devriez venir voir les travaux que je suis en train de diriger dans une ancienne maison de retraite des derviches qui est devenue un musée ». J’y suis allée et il m’a fallu marcher sur des monceaux de gravats, de saletés et de fer rouillé. Mon ami a dû me donner la main et nous avons escaladé tout cela. La grande grille était cassée et il y avait tout au fond d’une espèce de cour un petit pavillon que les ouvriers étaient en train de restaurer. J’étais un peu inquiète, je l’avoue et je pensais à ne pas déchirer mes bas et à ne pas me tordre la cheville, lorsque tout à coup, mon coeur s’est arrêté de battre. Juste devant moi, j’ai vu la pierre de la tombe à laquelle j’avais rêvé. Exactement la même à ceci près que mon prénom n’y était pas gravé. J’ai demandé à l’architecte : « Qu’est-ce donc que cette étrange pierre ? » et il m’a répondu que c’était une pierre tombale de femme. « Ce que nous sommes en train de dégager ici, a-t-il ajouté, c’est le cimetière de femmes qui ont été, de son vivant, des disciples de Rûmî et qui ont voulu être enterrées ici. Ce cimetière a été laissé à l’abandon pendant des siècles. Nous allons y passer le bulldozer et mettre des fleurs à la place ». (...)

    (...) Un jour, dès mon arrivée à Konya, je me suis précipitée pour voir un sama. C’était dans un grand gymnase éclairé au néon et il y avait des gens qui, à l’entrée, buvaient du coca-cola tandis que d’autres essayaient de vendre des petits derviches en laiton doré. Le sama lui-même était toujours aussi beau mais enfin, ce n’était pas ça. J’en ai eu le coeur serré et je suis partie avant la fin. En entrant dans ma chambre d’hôtel, je me suis surprise à murmurer, en m’adressant à Rûmî : « Vraiment, je voudrais bien voir autre chose que cette caricature », au moment même le téléphone a sonné et on m’a dit : « Madame, on vous demande ». J’ai dit que ce n’était pas possible parce que je n’avais annoncé mon arrivée à personne, mais la téléphoniste a insisté en disant qu’on demandait le docteur Eva. J’ai alors entendu la voix d’un de mes amis derviches : « Alors, c’est comme ça qu’on nous plaque en plein milieu d’un sama » ? Je lui ai dit ce que j’avais sur le coeur et il m’a répondu : « Croyez-vous que ça fasse plaisir de faire du folklore ? Venez nous allons vous faire un sama pour vous toute seule ». C’est ainsi qu’à deux heures du matin, j’ai pu assister à un sama qui était la vraie danse cosmique voulue par Rûmî, la ronde vertigineuse des atomes et des planètes.

    (Extraits de Eva de Vitray-Meyerovitch, "Islam, l'autre visage", ! Le Seuil, 1995, p. 55-56 et p. 77.)

    http://www.soufisme.org/site/spip.php?article18
    "Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." Oscar Wilde

  2. #2
    Membre F.A.M. Avatar de ahmeddamien
    Date d'inscription
    février 2010
    Localisation
    pas loin
    Messages
    14 025

    Par défaut salam

    eva



    son enterrement a konya turquie







    En juillet 1999, Eva de Vitray-Meyerovitch nous quittait. Cette femme, écrivain et traductrice, a parcouru le siècle avec un courage et une abnégation hors du commun. Elle laisse une oeuvre considérable, un véritable joyau pour tout chercheur d'absolu. Elle a largement contribué à briser bon nombre de préjugés et, par son intermédiaire, de nombreuses portes ont pu s'ouvrir entre l'Orient et l'Occident.

    Dans ses mémoires, son nom restera à jamais associé à celui d’un des plus grands poètes de l’histoire de l’humanité, le grand maître soufi du Xll ème siècle, Jalâl od-dîn Rûmî. La qualité de ses traductions a permis de faire goûter à la France et au monde entier la beauté et la profondeur d’une œuvre qui bouleverse les âmes en quête de sens. Son énergie était entièrement au service d’une soif de connaissance jamais étanchée. Sa curiosité et son désir de ne jamais tricher la poussaient toujours un peu plus loin dans le désir de perfection. Car, ce qu’il y a peut-être de plus remarquable dans son itinéraire est que sa vie et son engagement personnel étaient dans le prolongement exact de ses investigations intellectuelles.

    Son œuvre écrite n’aurait certainement pas atteint cette dimension si elle-même n’avait pas goûté les délices spirituels qui sont si magistralement évoqués par Rûmî. Eva de Vitray n’était pas une personne plongée en permanence dans les livres. Elle s’intéressait de près aux autres et se sentait très concernée par les questions d’actualité. Il lui a été donné de rencontrer des personnages marquants tout au long de sa vie, mais il en est un qui occupe une place toute particulière, puisqu’elle le choisit comme guide spirituel alors qu’elle avait pourtant atteint un âge avancé.

    Les circonstances de leur première rencontre rappellent d’ailleurs la magie et la fulgurance de la rencontre entre Rûmî et son propre maître, Chams de Tabriz, au cours de laquelle les mots échangés furent le vecteur d’une transmission de cœur à cœur. Lors d’un de ses nombreux séjours au Maroc, Eva avait été introduite chez ce maître qui avait accepté de la recevoir dans son appartement privé. Dès qu’il vit Eva, le maître dit : "Rûmî est ici !" en montrant du doigt l’emplacement de son cœur. Cette phrase et ce geste eurent un impact inattendu sur Eva qui s’effondra en larmes, saisie par un état spirituel irrépressible. Elle, qui avait tellement voyagé, qui avait connu tous les honneurs, qui connaissait tant de choses, succombait spontanément à l’appel de son cœur. Jusqu’à la fin, Eva avait gardé intact son potentiel de disciple, c’est à dire cette pauvreté intérieure sans laquelle il n y a pas de transformation véritable de l’être.

    que pensez vous du cheminement de cette personne???
    "Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." Oscar Wilde

  3. #3
    Membre F.A.M. Avatar de ahmeddamien
    Date d'inscription
    février 2010
    Localisation
    pas loin
    Messages
    14 025

    Par défaut

    le shir de eva de vitray . Rumi est un des grands maîtres spirituels et génies poétiques de l'humanité, il est le fondateur de l'ordre des Derviches tourneurs, une principale confrérie mystique en Islam.

    Il a été initié dans la voie mystique par un derviche errant, appelé Shamsuddin de Tabriz. Son amour et sa perte pour la mort des feintes ont trouvé leur expression dans une montée subite de la musique, de la danse et des poésies lyriques. Rumi est l'auteur d'une oeuvre poetique considérable, le Mathnawi est son principal livre, un discours poetique destiné à ses disciples pour leur enseigner la voie vers l'union avec dieu et vers son amour absolu.


    QUELQUES POEMES DU SHIR DE EVA
    Jalâl od-dîn Rûmî



    Afin de parler, une nécessité, écoute d'abord,
    apprend à parler par l'écoute.

    Rumi, Mathnawi (Mesnevi), I, I627



    Si votre pensée est une rose,
    vous êtes un jardin de rose;
    si c'est une épine,
    vous êtes un carburant pour un fourneau.

    Rumi, Mathnawi (Mesnevi), II, 27



    Aidez-moi avec ce moi du mien
    cela recherche l'aide de vous;
    Je ne recherche la justice de personne
    Je n'obtiendrai la justice de n'importe qui
    excepté lui qui est plus proche de moi que moi-même

    Rumi, Mathnawi(Mesnevi), I, Ì95-98


    http://rumi.chez.com/soufisme.html
    tres beau site avec plein de poesies d auteurs divers
    salam
    "Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." Oscar Wilde

  4. #4
    Membre F.A.M. Avatar de au_gré_du_vent
    Date d'inscription
    janvier 2010
    Messages
    13 485

    Par défaut

    salam Ahmed

    C'est bien relaté cette histoire et Eva parait un personnage intéressant mais le monde des derwiches et soufis me parait de loin bizarre et même flippant, et honnêtement je n'ai ucne envie de m'en approcher, sauf peut être pour admirer des danses ...

    Tu sais, chez nous, quand on dit que quelqu'un "derwech" cela veut dire qu'il est devenu fou, et da,s mon enfance je me rappelle vaguement au bled d'un groupe dit de derwiches portant des qechabyates qui passaient rarement, mendier de maison en maison en tapant sur un tambour, je me rappelle qu'ils étaient respectés et craints par les gens...
    Le hasard, c'est peut-être le pseudonyme de Dieu quand il ne veut pas signer

    Théophile Gautier

  5. #5
    Membre F.A.M. Avatar de topaze
    Date d'inscription
    mai 2010
    Messages
    666

    Cool résummmmmmmme

    cher akmed tu te contre ....dis .......

  6. #6
    Membre F.A.M. Avatar de ahmeddamien
    Date d'inscription
    février 2010
    Localisation
    pas loin
    Messages
    14 025

    Par défaut

    Salam fendil
    pourquoi je me contredis????
    "Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." Oscar Wilde

  7. #7
    Membre F.A.M. Avatar de ahmeddamien
    Date d'inscription
    février 2010
    Localisation
    pas loin
    Messages
    14 025

    Par défaut n ai pas peur....lol

    Citation Envoyé par au_gré_du_vent Voir le message
    salam Ahmed

    C'est bien relaté cette histoire et Eva parait un personnage intéressant mais le monde des derwiches et soufis me parait de loin bizarre et même flippant, et honnêtement je n'ai ucne envie de m'en approcher, sauf peut être pour admirer des danses ...

    Tu sais, chez nous, quand on dit que quelqu'un "derwech" cela veut dire qu'il est devenu fou, et da,s mon enfance je me rappelle vaguement au bled d'un groupe dit de derwiches portant des qechabyates qui passaient rarement, mendier de maison en maison en tapant sur un tambour, je me rappelle qu'ils étaient respectés et craints par les gens...
    SALAM GRE
    pres de chez moi il y a un vieux "deviches" ca veut dire pauvre avec un ane .....il mendit aux portes.....il est meme pas musulman
    LES DERVICHES TOURNEURS TOURNENT C EST TOUT ..LOL
    POUR ATTEINDRE UNE "extase"
    c est devenu parfois un peu spectacle comme tu le dis
    mais pas craignos....c est vrai un peu hors norme....lol

    sinon le soufisme comme il se pratique en algerie n est que le coeur de l islam
    je suis venu pres de chez toi a hidrah faire du dhikr avec le groupe de cheik bentounes,cheik el alawi.....un islam tres proche de la sunnah
    (ca tourne pas...lol)
    rien que des braves gens qui adorent leur seigneur
    notre epoque critique le coeur de l islam car c est la seule facon de l eliminer
    l islam progresse,progresse envers et contre tout
    le seul moyen est de tuer le coeur....le soufisme
    a l epoque du prophete et des compagnons on ne parlait pas de soufisme ...
    les gens le vivaient,etaient impregnes du dhikr Allah
    avec la degenerescence on a codifie des tariqah,des groupes de dhikr pour vivifier le coeur

    ce site montre l avis d une tariqa soufi......lis le gre ......tu verras tu aimes....tu aimes pas chacun sa maniere mais ca ne fait pas peur en tout cas

    ca peut t interesser Jalal
    la fin de l article il dit qu il est apolitique dans son islam
    mais qu il est citoyen et aborde la vie sociale avec des principes de partis politiques laiques
    il te rejoint

    http://www.socialgerie.net/spip.php?article83



    salam


    je voulais faire un copie colle de l article
    mais jpeux plus fendil ma coince.....lol
    c est vrai tu as raison....je me contredis.....
    j en ferais un demain .....lol....salam
    "Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." Oscar Wilde

  8. #8
    Membre F.A.M. Avatar de au_gré_du_vent
    Date d'inscription
    janvier 2010
    Messages
    13 485

    Par défaut

    Salam Ahmed

    j'aime bien le "ça tourne pas"

    Je ne sais trop quoi penser du soufisme, corrige moi si je me trompe Rab3a El 3adaouya a été soufie ou pas?
    c'est une betise ma question?

    Citation Envoyé par ahmeddamien Voir le message
    SALAM GRE
    pres de chez moi il y a un vieux "deviches" ca veut dire pauvre avec un ane .....il mendit aux portes.....il est meme pas musulman
    LES DERVICHES TOURNEURS TOURNENT C EST TOUT ..LOL
    POUR ATTEINDRE UNE "extase"
    c est devenu parfois un peu spectacle comme tu le dis
    mais pas craignos....c est vrai un peu hors norme....lol

    sinon le soufisme comme il se pratique en algerie n est que le coeur de l islam
    je suis venu pres de chez toi a hidrah faire du dhikr avec le groupe de cheik bentounes,cheik el alawi.....un islam tres proche de la sunnah
    (ca tourne pas...lol)
    rien que des braves gens qui adorent leur seigneur
    notre epoque critique le coeur de l islam car c est la seule facon de l eliminer
    l islam progresse,progresse envers et contre tout
    le seul moyen est de tuer le coeur....le soufisme
    a l epoque du prophete et des compagnons on ne parlait pas de soufisme ...
    les gens le vivaient,etaient impregnes du dhikr Allah
    avec la degenerescence on a codifie des tariqah,des groupes de dhikr pour vivifier le coeur

    ce site montre l avis d une tariqa soufi......lis le gre ......tu verras tu aimes....tu aimes pas chacun sa maniere mais ca ne fait pas peur en tout cas

    ca peut t interesser Jalal
    la fin de l article il dit qu il est apolitique dans son islam
    mais qu il est citoyen et aborde la vie sociale avec des principes de partis politiques laiques
    il te rejoint

    http://www.socialgerie.net/spip.php?article83



    salam


    je voulais faire un copie colle de l article
    mais jpeux plus fendil ma coince.....lol
    c est vrai tu as raison....je me contredis.....
    j en ferais un demain .....lol....salam
    Le hasard, c'est peut-être le pseudonyme de Dieu quand il ne veut pas signer

    Théophile Gautier

  9. #9
    Membre F.A.M. Avatar de ahmeddamien
    Date d'inscription
    février 2010
    Localisation
    pas loin
    Messages
    14 025

    Par défaut salam gres

    Citation Envoyé par au_gré_du_vent Voir le message
    Salam Ahmed

    j'aime bien le "ça tourne pas"

    Je ne sais trop quoi penser du soufisme, corrige moi si je me trompe Rab3a El 3adaouya a été soufie ou pas?
    c'est une betise ma question?
    comment vas tu
    rabia etait une femme vertueuse de lislam....elle pratiquai le soufisme en effet
    as tu jete un oeil sur le lien precedent....il apporte l eau au moulin..........qui tourne lui aussi......c est metaphysique....lol


    http://www.socialgerie.net/spip.php?article83
    "Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." Oscar Wilde

  10. #10
    Membre F.A.M. Avatar de au_gré_du_vent
    Date d'inscription
    janvier 2010
    Messages
    13 485

    Par défaut

    Citation Envoyé par ahmeddamien Voir le message
    comment vas tu
    rabia etait une femme vertueuse de lislam....elle pratiquai le soufisme en effet
    as tu jete un oeil sur le lien precedent....il apporte l eau au moulin..........qui tourne lui aussi......c est metaphysique....lol


    http://www.socialgerie.net/spip.php?article83

    Bien, bien Hamdoullah, espere de mm pour toi l'ami.

    non pas encore le temps de suivre le lien.

    mais dis moi, tu ne cherches pas à me "convertir,", n'est ce pas?

    là je dois me déconnecter car j'ai du pain sur la planche pour justifier ma paye et ne pas me payer la tête des gens

    Bonne journée
    Le hasard, c'est peut-être le pseudonyme de Dieu quand il ne veut pas signer

    Théophile Gautier

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •