Les Ouled Nail sont une tribu d'origine arabe en Algérie.
Les Ouled Nail sont formés par les ouled D'ia et ouled Mohamed et ils étaient de farouches guerriers.
La tribu compte environ 2 300 000.
Ils sont les descendants des Alamiyines, descendants eux-mêmes d'Idris Ier.
Cette population s'étend a de Djelfa, Laghouat , M'Sila, boussaada, Biskra et Ghardaïa.
les ouled nails comprend aussi d'autre fraction comme les ouled saad ben salem qui compte(ouled reggued,ouled medjber,ouled oubeidallah,ouled b'loul,ouled m'barka) et les ouled toaba, les ouled ghouini de taadmit) et aussi les ouled aissa sont des princiaux fraction et d'autre....etc. on compte aussi Ouled Lakhdar.
descendants des Alamiyines
qui sont les Alamiyines?
Alami (El) (en arabe العلمي) est un patronyme marocain, d'origine de Jbel La'lam le Mont Alem où est situé le mausolée de Abdeslam Ben Mchich Alami (عبد السلام بن مشيش العلمي) qui s'y était installé du XIIIe au XIVe siècle. C'est un saint soufi, originaire de la région de Beni Aross dans la region du "jbel" au Sud de Tanger connu pour être le sultan des Jbala, le protecteur de la vallée. Moulay Abdeslam ben Mchich Alami est d'une auguste descendance c'est un Idrisside, descendant de Al Hassan le petit fils de Sidna Mohammad saws.
Les chorafas Nobles Alamiyines sont les descendants du 1er Roi du Maroc Idriss I de la dynastie Idrisside 789-974.

les Alamiyines sont les descendants du 1 er roi du Maroc.


Idrîss Ierarabe : idrīss ben `abd allah ben al-kamil, إدريس بن عبد الله الكامل appelé au Maroc Moulay Idrîs Al-Akbar fils de Mawlâna Abd-allah Al-Kâmil "le parfait" fils d'Al-Hassan II fils de al-Hassan as-Sibth fils de l'imam Ali ibn Abi Talib et Fatima Zahra fille de Mahomet.
Il est mort empoisonné, selon la rumeur par un serviteur envoyé par le Calife Haroun Al-Rachid en 791, laissant sa femme Kenza enceinte. Son fils Idriss II accédera au trône à l'âge de 11 ans. Son tombeau se trouve à Moulay Idriss Zerhoun, village à flanc de montagne près des ruines de Volubilis.

Idrîss Ier fondateur du royaume du Maroc troisième état Musulman totalement indépendant du califat Islamique après Al-Andalous et la dynastie Rostémide. Il a fondé également la ville de Fès (789) qui deviendra la capitale sous le règne de son fils et successeur Idriss II. Il s'est fait reconnaître roi par la tribu berbère des Awarba, qui vit autour de Volubilis (walili ou oualili en langue arabe), une ville créée par les Romains au troisième siècle av. J.-C.
il lança plusieurs expéditions militaires au nord au sud et à l'est du Maroc, ces expéditions permirent d'unifier pour la première fois la majorité des tribus berbéres vivant au Maroc et d'élargir les frontières du royaume.

À la mort d'Idrîss Ier, l'épouse d'Idrîss, Kenza, était enceinte, Deux mois plus tard, elle mit au monde un garçon qui reçut le nom d'Idrîss (791). Il grandit sous la sauvegarde de Rached, de sa mère et des berbères de qui voyaient en lui le porteur de la baraka du prophète. Ibn Khaldûn rapporte que les abbassides faisaient courir le bruit qu'Idrîss était le fils de Rachîd pour le discréditer.