Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 12

Discussion: Des entrepreneurs algériens indésirables en Allemagne

  1. #1
    l'orientale
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Localisation
    Dans ma bulle a moi !! entre ciel et terre!
    Messages
    5 423

    Cool Des entrepreneurs algériens indésirables en Allemagne

    «Le Consulat d’Allemagne a refusé de nous délivrer un visa. Soit, c’est son problème. Mais cette autorité n’avait pas le droit de toucher à nos passeports, qui relèvent de la souveraineté nationale», dénoncent les entrepreneurs de la wilaya de Boumerdès affiliés à l’Union générale des entrepreneurs algériens (UGEA).

    Ne décolérant pas, le président de la Fédération de Boumerdès de l’UGTA s’indigne : «Ils nous traitent comme des parias, des individus infréquentables. C’est un outrage !» Les adhérents du bureau de cette instance se joignent à l’indignation générale.

    La mention «refus» a été apposée sur les passeports de 30 d’entre eux qui avaient demandé un visa d’entrée en Allemagne. Ce qui leur poserait certainement des problèmes s’ils venaient à solliciter un visa pour l’un des pays de l’espace Schengen.«Nous ne sommes ni des trabendistes ni des harraga. Que l’ambassadeur d’Allemagne sache que l’une des ses «victimes» emploie 250 personnes et fait un chiffre d’affaires annuel de 12 milliards de dinars. Cet entrepreneur voulait tout simplement visiter la foire de Bauma pour éventuellement passer commande d’équipements de travaux publics. Et certains, empêchés de s’y rendre, perdront de l’argent. Nous ne comptions pas faire du tourisme», explique le président de la fédération.

    Introduisez un recours à Berlin

    Trente membres de la Fédération de Boumerdès de l’UGEA ont été invités, sous l’égide de la Chambre algéro-allemande de commerce et d’industrie, nous ont relaté nos interlocuteurs, pour visiter la foire de Bauma, spécialisée dans les équipements industriels et les travaux publics. Ils ont reçu des invitations individuelles, et c’est la Fédération qui a coordonné les démarches pour l’obtention des visas. Les candidats à ce voyage d’affaires ont fourni les documents exigés, à savoir le bilan comptable des trois dernières années, les copies du registre de commerce, de la carte fiscale, de la mise à jour à la Casnos, un extrait de rôle, l’attestation du chiffre d’affaires, l’historique bancaire en dinars, le relevé bancaire en devises, l’invitation à la foire, le ticket d’entrée à cette manifestation d’une valeur de 54 euros et la réservation des nuitées d’hôtel. A cette longue liste de documents, s’en ajoutent d’autres comme les copies de plusieurs pages du passeport. Accompagnés de leur président, ces 30 candidats se sont déplacés au Consulat d’Allemagne pour déposer leurs dossiers et verser les sommes exigées. Entre frais de demande de visa, réservation et tickets d’entrée, les 30 candidats ont dépensé, collectivement, indiquent-ils, 544 300 DA. On note que certains documents exigés pour la délivrance du visa sont des instruments juridiques de contrôle par l’administration algérienne des activités économiques et commerciales. Ils relèvent donc de la souveraineté nationale, affirmera un spécialiste. D’autres, comme le relevé bancaire, sont d’ordre personnel.

    Pour revenir aux candidats malheureux à ce «pèlerinage» économique en Allemagne, quelques jours après le dépôt des dossiers, le consulat leur restitue les passeports avec la mention «refus».

    Tout de suite après, le 18 mai, le président de la Fédération de Boumerdès de l’UGTA écrit à l’ambassadeur d’Allemagne à Alger pour lui demander des éclaircissements sur ce rejet et solliciter l’annulation de la mention sur les passeports, qui leur portera certainement préjudice.

    Réponse de l’ambassadeur : «Le recours contre cette décision peut être porté devant le tribunal administratif de Berlin par écrit ou par procès-verbal dressé par un greffier dans un délai d’un mois.» Le bureau de la Fédération de Boumerdès de l’UGTA est revenu à la charge en demandant audience au représentant consulaire d’Allemagne en Algérie, mais il a essuyé un non catégorique.

    Par Le Soir

  2. #2
    l'orientale
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Localisation
    Dans ma bulle a moi !! entre ciel et terre!
    Messages
    5 423

    Par défaut

    Mais cette autorité n’avait pas le droit de toucher à nos passeports, qui relèvent de la souveraineté nationale» dit il !!!
    en plus le refus a été apposé sur les passeports !! du jamais vu!!

  3. #3
    Nouveau Membre
    Date d'inscription
    juin 2010
    Messages
    1

    Par défaut

    Citation Envoyé par Sabrina Voir le message
    «Le Consulat d’Allemagne a refusé de nous délivrer un visa. Soit, c’est son problème. Mais cette autorité n’avait pas le droit de toucher à nos passeports, qui relèvent de la souveraineté nationale», dénoncent les entrepreneurs de la wilaya de Boumerdès affiliés à l’Union générale des entrepreneurs algériens (UGEA).

    Ne décolérant pas, le président de la Fédération de Boumerdès de l’UGTA s’indigne : «Ils nous traitent comme des parias, des individus infréquentables. C’est un outrage !» Les adhérents du bureau de cette instance se joignent à l’indignation générale.

    La mention «refus» a été apposée sur les passeports de 30 d’entre eux qui avaient demandé un visa d’entrée en Allemagne. Ce qui leur poserait certainement des problèmes s’ils venaient à solliciter un visa pour l’un des pays de l’espace Schengen.«Nous ne sommes ni des trabendistes ni des harraga. Que l’ambassadeur d’Allemagne sache que l’une des ses «victimes» emploie 250 personnes et fait un chiffre d’affaires annuel de 12 milliards de dinars. Cet entrepreneur voulait tout simplement visiter la foire de Bauma pour éventuellement passer commande d’équipements de travaux publics. Et certains, empêchés de s’y rendre, perdront de l’argent. Nous ne comptions pas faire du tourisme», explique le président de la fédération.

    Introduisez un recours à Berlin

    Trente membres de la Fédération de Boumerdès de l’UGEA ont été invités, sous l’égide de la Chambre algéro-allemande de commerce et d’industrie, nous ont relaté nos interlocuteurs, pour visiter la foire de Bauma, spécialisée dans les équipements industriels et les travaux publics. Ils ont reçu des invitations individuelles, et c’est la Fédération qui a coordonné les démarches pour l’obtention des visas. Les candidats à ce voyage d’affaires ont fourni les documents exigés, à savoir le bilan comptable des trois dernières années, les copies du registre de commerce, de la carte fiscale, de la mise à jour à la Casnos, un extrait de rôle, l’attestation du chiffre d’affaires, l’historique bancaire en dinars, le relevé bancaire en devises, l’invitation à la foire, le ticket d’entrée à cette manifestation d’une valeur de 54 euros et la réservation des nuitées d’hôtel. A cette longue liste de documents, s’en ajoutent d’autres comme les copies de plusieurs pages du passeport. Accompagnés de leur président, ces 30 candidats se sont déplacés au Consulat d’Allemagne pour déposer leurs dossiers et verser les sommes exigées. Entre frais de demande de visa, réservation et tickets d’entrée, les 30 candidats ont dépensé, collectivement, indiquent-ils, 544 300 DA. On note que certains documents exigés pour la délivrance du visa sont des instruments juridiques de contrôle par l’administration algérienne des activités économiques et commerciales. Ils relèvent donc de la souveraineté nationale, affirmera un spécialiste. D’autres, comme le relevé bancaire, sont d’ordre personnel.

    Pour revenir aux candidats malheureux à ce «pèlerinage» économique en Allemagne, quelques jours après le dépôt des dossiers, le consulat leur restitue les passeports avec la mention «refus».

    Tout de suite après, le 18 mai, le président de la Fédération de Boumerdès de l’UGTA écrit à l’ambassadeur d’Allemagne à Alger pour lui demander des éclaircissements sur ce rejet et solliciter l’annulation de la mention sur les passeports, qui leur portera certainement préjudice.

    Réponse de l’ambassadeur : «Le recours contre cette décision peut être porté devant le tribunal administratif de Berlin par écrit ou par procès-verbal dressé par un greffier dans un délai d’un mois.» Le bureau de la Fédération de Boumerdès de l’UGTA est revenu à la charge en demandant audience au représentant consulaire d’Allemagne en Algérie, mais il a essuyé un non catégorique.

    Par Le Soir
    bonjour

    j ai eu la meme chose avec le chef de service des visas et j'ai lesté en justice aupres de la cour de Berlin
    si le president de UGTA et UGEA veulent un tres bon tuyau; il doit me contacter en urgence; je lui montrerai ce qu'il faut faire

    mon avocat en allemagne a deja depose la plainte contre cette dame nous attendons la reponse et je vous dirai plus que ca ......

    contactez moi le plus tot possible sera le meilleur

  4. #4
    Lalmani Avatar de Rayan 31
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Localisation
    NRW
    Messages
    2 377

    Par défaut

    Citation Envoyé par El Ambrator Voir le message
    bonjour

    j ai eu la meme chose avec le chef de service des visas et j'ai lesté en justice aupres de la cour de Berlin
    si le president de UGTA et UGEA veulent un tres bon tuyau; il doit me contacter en urgence; je lui montrerai ce qu'il faut faire

    mon avocat en allemagne a deja depose la plainte contre cette dame nous attendons la reponse et je vous dirai plus que ca ......

    contactez moi le plus tot possible sera le meilleur

    je crois que ton avocat ne peux rien faire car chaque pays est libre de donner les visa ou de les refuser , personne ne peux obliger la police d'immigration ( Ausländerbehörde ) a te donner le visa , demande l'avis d'un autre avocat pour te rasurer que tu va pas juste perder ton temp et ton argent si non

    Bonne chance
    Tout ce que tu sais, ne le dis pas,
    Tout ce que tu lis, ne l'adopte pas,
    Tout ce que tu entends, ne le crois pas,
    Tout ce que tu peux ne le fais pas

  5. #5
    Lalmani Avatar de Rayan 31
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Localisation
    NRW
    Messages
    2 377

    Par défaut

    Citation Envoyé par Sabrina Voir le message
    «Le Consulat d’Allemagne a refusé de nous délivrer un visa. Soit, c’est son problème. Mais cette autorité n’avait pas le droit de toucher à nos passeports, qui relèvent de la souveraineté nationale», dénoncent les entrepreneurs de la wilaya de Boumerdès affiliés à l’Union générale des entrepreneurs algériens (UGEA).

    Ne décolérant pas, le président de la Fédération de Boumerdès de l’UGTA s’indigne : «Ils nous traitent comme des parias, des individus infréquentables. C’est un outrage !» Les adhérents du bureau de cette instance se joignent à l’indignation générale.

    La mention «refus» a été apposée sur les passeports de 30 d’entre eux qui avaient demandé un visa d’entrée en Allemagne. Ce qui leur poserait certainement des problèmes s’ils venaient à solliciter un visa pour l’un des pays de l’espace Schengen.«Nous ne sommes ni des trabendistes ni des harraga. Que l’ambassadeur d’Allemagne sache que l’une des ses «victimes» emploie 250 personnes et fait un chiffre d’affaires annuel de 12 milliards de dinars. Cet entrepreneur voulait tout simplement visiter la foire de Bauma pour éventuellement passer commande d’équipements de travaux publics. Et certains, empêchés de s’y rendre, perdront de l’argent. Nous ne comptions pas faire du tourisme», explique le président de la fédération.

    Introduisez un recours à Berlin

    Trente membres de la Fédération de Boumerdès de l’UGEA ont été invités, sous l’égide de la Chambre algéro-allemande de commerce et d’industrie, nous ont relaté nos interlocuteurs, pour visiter la foire de Bauma, spécialisée dans les équipements industriels et les travaux publics. Ils ont reçu des invitations individuelles, et c’est la Fédération qui a coordonné les démarches pour l’obtention des visas. Les candidats à ce voyage d’affaires ont fourni les documents exigés, à savoir le bilan comptable des trois dernières années, les copies du registre de commerce, de la carte fiscale, de la mise à jour à la Casnos, un extrait de rôle, l’attestation du chiffre d’affaires, l’historique bancaire en dinars, le relevé bancaire en devises, l’invitation à la foire, le ticket d’entrée à cette manifestation d’une valeur de 54 euros et la réservation des nuitées d’hôtel. A cette longue liste de documents, s’en ajoutent d’autres comme les copies de plusieurs pages du passeport. Accompagnés de leur président, ces 30 candidats se sont déplacés au Consulat d’Allemagne pour déposer leurs dossiers et verser les sommes exigées. Entre frais de demande de visa, réservation et tickets d’entrée, les 30 candidats ont dépensé, collectivement, indiquent-ils, 544 300 DA. On note que certains documents exigés pour la délivrance du visa sont des instruments juridiques de contrôle par l’administration algérienne des activités économiques et commerciales. Ils relèvent donc de la souveraineté nationale, affirmera un spécialiste. D’autres, comme le relevé bancaire, sont d’ordre personnel.

    Pour revenir aux candidats malheureux à ce «pèlerinage» économique en Allemagne, quelques jours après le dépôt des dossiers, le consulat leur restitue les passeports avec la mention «refus».

    Tout de suite après, le 18 mai, le président de la Fédération de Boumerdès de l’UGTA écrit à l’ambassadeur d’Allemagne à Alger pour lui demander des éclaircissements sur ce rejet et solliciter l’annulation de la mention sur les passeports, qui leur portera certainement préjudice.

    Réponse de l’ambassadeur : «Le recours contre cette décision peut être porté devant le tribunal administratif de Berlin par écrit ou par procès-verbal dressé par un greffier dans un délai d’un mois.» Le bureau de la Fédération de Boumerdès de l’UGTA est revenu à la charge en demandant audience au représentant consulaire d’Allemagne en Algérie, mais il a essuyé un non catégorique.

    Par Le Soir

    pour les 544 300 DA des frait du visa sont verser a la caisse de la Communauté européenne alor il faux s'adresser ver Bruxelles
    a mon avie si l'organisateure de la foire vouler les inviter en Allemagne il aurai demander la chambre de commerce de leure envoiyer une invitation oficiele et la police d'imigration ne peux pas refuser leur demande du visa .
    Tout ce que tu sais, ne le dis pas,
    Tout ce que tu lis, ne l'adopte pas,
    Tout ce que tu entends, ne le crois pas,
    Tout ce que tu peux ne le fais pas

  6. #6
    Membre F.A.M. Avatar de ahmeddamien
    Date d'inscription
    février 2010
    Localisation
    pas loin
    Messages
    14 025

    Par défaut salam rayan

    pour les visas schengen"france" les frais ne sont plus rembourseees depuis un an.
    la chambre de commerce delivre a qui le veux(ayant un registre de commerce)des invitations ou certificat de bon commercant pour 5 euros....
    ici ca n a plus grande valeur au consulat de france....chez vous je ne sais pas...
    salam
    "Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." Oscar Wilde

  7. #7
    Lalmani Avatar de Rayan 31
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Localisation
    NRW
    Messages
    2 377

    Par défaut

    Citation Envoyé par ahmeddamien Voir le message
    pour les visas schengen"france" les frais ne sont plus rembourseees depuis un an.
    la chambre de commerce delivre a qui le veux(ayant un registre de commerce)des invitations ou certificat de bon commercant pour 5 euros....
    ici ca n a plus grande valeur au consulat de france....chez vous je ne sais pas...
    salam
    salut ahmeddamien
    c'est par tous en europe les frais de visa ne sont pas remboursable .
    ici la chambre de commerce ne delivre pas d'invitation a n'importe le qui il faux vrement justifie la cause de l'invitation et un kilo de papie .
    mais pour une visa touristique ( maxi 90 jours ) il faux juste une prise en charge de quelqu'un d'ici qui coute 25 €
    Tout ce que tu sais, ne le dis pas,
    Tout ce que tu lis, ne l'adopte pas,
    Tout ce que tu entends, ne le crois pas,
    Tout ce que tu peux ne le fais pas

  8. #8
    Membre F.A.M. Avatar de romance
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    4 765

    Par défaut

    ben la ils ont eu la clak du siecle les allemands viennent de perdent le match contre la serbie alors comme ca les algeriens sont vengés
    ma contribution est modique mais mon soutien est sincere


    laha rijaalouha wa nissaouha wachababiha, Notre pays est libre, indépendant,


    bismi allah bdit wa3la nâabi sallit :

    أرفت أبريقـي وترضيــت وربـي أعطــانـي ماتمنــيت

    Arfet abriki wa atwaddit ou rabbi aâtanni ma atmanit

    J'ai fais ma prière et le bon dieu m’a donné tout ce dont j’ai espéré

  9. #9
    Membre F.A.M. Avatar de ahmeddamien
    Date d'inscription
    février 2010
    Localisation
    pas loin
    Messages
    14 025

    Par défaut salam

    salam romance..........salam rayane
    comment allez vous passez un bon jemaah
    au fait romance tu es ou?
    SALAM
    "Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." Oscar Wilde

  10. #10
    Membre F.A.M. Avatar de romance
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    4 765

    Par défaut

    ben je suis la
    ma contribution est modique mais mon soutien est sincere


    laha rijaalouha wa nissaouha wachababiha, Notre pays est libre, indépendant,


    bismi allah bdit wa3la nâabi sallit :

    أرفت أبريقـي وترضيــت وربـي أعطــانـي ماتمنــيت

    Arfet abriki wa atwaddit ou rabbi aâtanni ma atmanit

    J'ai fais ma prière et le bon dieu m’a donné tout ce dont j’ai espéré

Discussions similaires

  1. Appel du muezzin en allemagne
    Par relax dans le forum Le Café
    Réponses: 10
    Dernier message: 04/02/2010, 01h18
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 20/11/2009, 23h30
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 01/11/2009, 15h37
  4. les indesirables...
    Par romance dans le forum Le Café
    Réponses: 11
    Dernier message: 17/10/2008, 10h38
  5. Les musulmans indésirables en Europe
    Par Toufik dans le forum Islam : Questions et Réponses
    Réponses: 23
    Dernier message: 16/10/2008, 21h16

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •