Les acouphnes sont des sortes de bourdonnements ou sifflements, plus ou moins intenses et plus ou moins permanents qui sont perus en l'absence de source auditive externe. Leur frquence a fortement augment au cours des dix dernires annes.

Aujourd'hui, dans les pays industrialiss, 10 15% de la population serait touche. Comment expliquer ce phnomne ? Une meilleure connaissance de cette affection, des outils de dpistage et un environnement de plus en plus bruyant sont des explications plausibles. Mais et si c'tait l'usage du tlphone portable ? C'est ce que suggre cette tude mene auprs d'une centaine de patients souffrant d'acouphnes depuis plus de 3 mois, le plus souvent unilatraux, et compars des sujets tmoins. Aprs interrogatoire, il s'avre que les personnes ayant commenc utiliser un tlphone portable avant le dbut de leurs acouphnes, prsentaient un risque major de 37% d'avoir des acouphnes. Ceux qui utilisaient leur portable plus de 10 minutes par jour avaient un risque major de 71%. Et enfin, ceux qui employaient leur portable depuis plus de 4 ans doublaient leur risque !

Cette tude de petite envergure mrite d'tre confirme. Mais d'ores et dj, elle a le mrite de souligner un ventuel nouveau risque du tlphone portable pour la sant. L encore, comme pour un ventuel risque de cancer auditif, les ondes mises par le portable pourraient tre en cause.

En attendant d'en savoir plus, un conseil : utilisez au maximum l'oreillette.
Allergie : faites appel un conseiller en environnement intrieur
L'Inserm se penche sur les rapports entre environnement et cancer
Asthme et allergie : agir sur les comportements et l'environnement

Isabelle Eustache
23/08/2010
Hans-Peter Hutter et coll., Occupational and Environmental Medicine, juillet 2010.

Source: http://www.e-sante.fr/fr/article.asp...&IDR=114&IDF=2


P.S. ce petit objet a pris insidueusemnt une grande partie dans nos vies, preive: qui pourrait s'en passer maintenant!!?
Personnellment, j'avais mis longtemps l'adopter mais ds que c'est fait eh bien, si je sors en l'oubliant je sens que quelque chose me manque.
Pourtant on vivait bien sans lui, non?