Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Discussion: Mucharrif al-Dïn Sadi ou Saadi.

  1. #1
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    juillet 2010
    Messages
    69

    Par défaut Mucharrif al-Dïn Sadi ou Saadi.

    Mucharrif al-Dïn Sadi ou Saadi

    Le plus célèbre poète persan. Saadi, grand poète Persan, est l'auteur du célèbre ouvrage nommé Gulistan ou "Jardin des Roses" . Ce livre est composé de contes moraux , sociaux et de maximes , dont certains, sont encore utilisés par de nombreuses confréries dans l'enseignement du Soufisme.
    Saadi est né à Shiraz en Perse en 1193 de notre ère. En hommage au prince Persan Saad Ben Zenghi, le père de l'auteur lui donna le nom de Saadi.

    Un vers du Boustayn(jardin) de Saadi, artiste inconnu, XVIe siecle


    Histoire

    Un homme puissant demandait à un derviche: Je vois tout le monde dire du mal de ton état, mais qu'en penses-tu toi-même ? — A en juger par l'extérieur, répondit-il, ce genre de vie n'offre rien de criminel; quant à l'intérieur, je ne sais point deviner ce qui est caché.
    Quand vous voyez un homme couvert d'un habit religieux, pourquoi lui supposer des sentimens qui ne le sont pas, puisque vous ne pouvez pénétrer dans son coeur?


    Histoire

    Un voleur entra dans la cellule d'un solitaire et n'y trouva rien qui méritât d'être emporté, ce qui le fâcha beaucoup. Le solitaire remarqua le chagrin du voleur, et, pour le consoler, mit sur son passage la natte sur laquelle il couchait.
    Les hommes les plus parfaits cherchent à obliger leurs ennemis eux-mêmes : ainsi quels sentimens ne dois-tu pas à ton ami ! qu'il soit présent ou absent, tes devoirs envers lui sont toujours les mêmes. Malheur aux lâches qui, tour à tour agneaux timides et loups dévorans, flattent en leur présence ceux qu'ils déchirent en secret. Songe que celui qui te raconte les fautes d'autrui, ne vient que pour épier les tiennes.
    Histoire 5.
    Dernière modification par safia ; 09/09/2010 à 08h03.

  2. #2
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    juillet 2010
    Messages
    69

    Par défaut

    Il serait né dans une famille de théologiens et d’hommes de sciences. Son père était, paraît-il, le conseiller religieux personnel de l’émir. L’enfant bénéficia donc auprès de ce père d’une éducation moralisante et approfondie qu’il appréciait et qu’il perdit tôt en devenant orphelin. Il dit à ce sujet :
    Je connais la souffrance des orphelins,
    Car l’ombre de mon père s’éloigna de ma tête,
    C’était aux côtés de mon père seul,
    Que j’avais la tête couronnée.
    Il fut donc confié à son grand père maternel, père d’un théologien et mystique connu, Ghotboddin Shirâzi.




    Les enfants d’Adam font partie d’un corps
    Ils sont créés tous d’une même essence
    Si une peine arrive à un membre du corps
    Les autres aussi, perdent leur aisance
    Si, pour la peine des autres, tu n’as pas de souffrance
    Tu ne mériteras pas d’être dans ce corps
    Traduit par Mahshid Moshiri




    (La traduction en anglais de ce poème de Saadi figure à l’entrée du siège de l’Organisation des Nations Unies à New York)

  3. #3
    Membre F.A.M. Avatar de au_gré_du_vent
    Date d'inscription
    janvier 2010
    Messages
    13 485

    Par défaut

    merci Safia
    je ne le connaissais pas
    Je me permets d'emprunter une des phrases pour changer ma signature
    Le hasard, c'est peut-être le pseudonyme de Dieu quand il ne veut pas signer

    Théophile Gautier

  4. #4
    Membre F.A.M. Avatar de miange-midemon
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Localisation
    dans les contes
    Messages
    2 071

    Par défaut

    Les enfants d’Adam font partie d’un corps
    Ils sont créés tous d’une même essence
    Si une peine arrive à un membre du corps
    Les autres aussi, perdent leur aisance
    Si, pour la peine des autres, tu n’as pas de souffrance
    Tu ne mériteras pas d’être dans ce corps

    malheureusement ca ne sera jamais le cas
    merci Radia pour le partage
    connaitre les autres, c'est sagesse. Se connaitre soi-même c'est sagesse supérieur. Imposer sa supériorité aux autres, c'est force.se l'imposer à soi-même c'est force supérieur.

    LAO-Tseu

Discussions similaires

  1. Said Sadi répond à Benachenhou
    Par Jalal dans le forum Actualité Algérie
    Réponses: 1
    Dernier message: 29/04/2010, 14h09
  2. Said sadi a france info : l'Algérie est dans un coma politique
    Par kredence dans le forum Actualité Algérie
    Réponses: 4
    Dernier message: 17/04/2010, 01h15
  3. La Bibliothèque nationale empêche la publication du livre de Said Sadi
    Par kredence dans le forum Littérature, Histoire et Poésie
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/03/2010, 20h13
  4. Said Saadi interprete l'islamisme
    Par kredence dans le forum Islam : Questions et Réponses
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/06/2009, 22h39
  5. SAID SADI DEBAT APN en Video
    Par kredence dans le forum Actualité Algérie
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/11/2008, 04h56

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •