Affichage des rsultats 1 2 sur 2

Discussion: Dix ans aprs la privatisation du complexe sidrurgique d'El-Hadjar: un march ...

  1. #1
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    dcembre 2009
    Messages
    2 696

    Question Dix ans aprs la privatisation du complexe sidrurgique d'El-Hadjar: un march ...

    Dix ans aprs la privatisation du complexe sidrurgique d'El-Hadjar: un march de dupes pour le peuple algrien

    Article pris sur le site d'Alger Rpublicain

    Le quotidien algrien La Tribune publie dans son dition du 4 septembre un article bien document de son correspondant Annaba sur le bilan de la privatisation de cette entreprise stratgique. Sous le titre : un march de dupes ? il confirme ce quAlger rpublicain a t le seul dnoncer durant des annes : lopration relve de lescroquerie pure et simple.

    Elle na rien rapport lAlgrie, ni sur le plan financier, ni sur le plan technologique. Le niveau de la production na connu aucune amlioration par rapport lpoque o le complexe appartenait ltat algrien.

    La multinationale sest comporte en vampire. Elle sest contente de pomper les devises et de profiter des largesses de ltat avec la complicit des plus hauts responsables du pays, commencer par Bouteflika et Ouyahia qui nhsitaient pas lors de meetings ou de confrences de presse vanter les prtendues bienfaits de la privatisation en reprenant leur compte les fausses informations diffuses par les patrons de Ispat devenue MittalArcelor.


    Nous publions larticle de La Tribune dans son intgralit.

    Alger Rpublicain

    _ _ _ _


    En 2001, la reprise du complexe sidrurgique dEl Hadjar par lindien Ispat stait faite dans lenthousiasme, dans le cadre de la politique de privatisation tous azimuts consacrant le dsengagement de lEtat de certains secteurs. Les conditions et le contexte dans lesquels les pouvoirs publics avaient cd 70% du capital de lex-SNS ntaient pas du tout favorables la ngociation et on peut aujourdhui affirmer sans conteste que le fleuron de lindustrie sidrurgique maghrbine avait t brad, ce qui conforte certains dans leur position de dfenseurs de la chose publique et quon avait qualifis alors de socialistes rsiduels .

    Aujourdhui, prs de dix ans aprs la signature du contrat de reprise, la situation du complexe sidrurgique nest gure reluisante et aucun signe naugure une amlioration qui pourrait sortir dfinitivement lusine de la zone de perturbations quelle traverse depuis quelque temps. En effet, un petit aperu sur le bilan de ce partenariat ou, comme on se plat lappeler, investissement direct tranger (IDE) montre que les engagements pris lors de la reprise nont pas du tout t respects, le groupe ArcelorMittal ne cherchant qu faire des bnfices tout en profitant des avantages fiscaux et parafiscaux accords par lEtat algrien ainsi que des prix prfrentiels de lnergie mise disposition et de certaines facilits auxquels des entreprises nationales nont pas accs. Ces faveurs taient censes maintenir les investissements existants, encourager et en attirer dautres pour juguler la crise que traversait le pays et crer des milliers de postes demploi permanents.

    Le savoir-faire du repreneur sest limit au management soutenu par une gestion pas aussi rigoureuse quon veut bien le faire croire puisque les scandales qui ont secou le complexe ne se comptent plus. Ce qui est sr, cest que la productivit et la rentabilit des installations datant de 1969 ont atteint un seuil au-del duquel on ne peut aller, au vu des moyens mis en uvre. Ce qui arrange beaucoup lemployeur puisque les salaires octroys sont bien en de de ceux pratiqus dans les autres sites du groupe o la fiche de paie de louvrier tranger est 7 8 fois suprieure, soit un mme niveau de production un cot moindre.

    En dehors de cet aspect, lemploi au niveau du complexe a connu une baisse vertigineuse, passant de prs de 12 000 travailleurs exactement 5 400 aujourdhui. Tous les travailleurs partis la retraite depuis 2001 nont pas t remplacs, nous dclare le secrtaire gnral du syndicat dentreprise ArcelorMittal, Sman Kouadria. Et il y a encore un plan social dans les tiroirs de la DRH qui prvoit le dpart de 1 200 autres travailleurs, et si cela venait se concrtiser - ce qui ne se fera jamais tant que je suis la tte du syndicat -, lusine comptera 4 200 travailleurs, ce qui voudra dire quon aura rduit le nombre de prs de 3/4. Avec cela, on veut maintenir le niveau de production et mme laugmenter, cela relve de limpossible.

    Dun autre ct et toujours sur le plan de lemploi, les entreprises de sous-traitance algriennes qui gravitaient autour du complexe sidrurgique se sont trouves concurrences par dautres, trangres celles-l, et qui avaient dcroch des contrats mirobolants et trs avantageux. Grand Smithy Works, une entreprise indienne de rcupration de dchets ferreux, livrait cette matire premire quelle facturait au prix fort lusine, comme si les PME locales ne pouvaient sacquitter de ce travail qui ne ncessite pas, et sans ironiser, la matrise dune technologie suprieure. Non seulement cette entreprise avait profit des largesses des dcideurs du complexe mais elle en est venue jusqu arnaquer le complexe en lui livrant ses propres dchets pris dans le crassier et ce, avec la complicit de gardes, de facturiers et de responsables algriens que les patrons de lentreprise avaient corrompus.

    Le transfert de devises se faisait via les cambistes clandestins de la rue Gambetta Annaba dans les valises et passait Londres. Efes, une entreprise turque des transports, est, elle aussi, venue faire fortune El Hadjar en dcrochant un contrat et en contractant des prts auprs de banques, toutes algriennes, pour lacquisition de camions de transport. De sa propre huile, on le fait frire , comme lillustre bien ce bon vieux proverbe tout aussi algrien.

    Lors de la signature du contrat de reprise en 2001, Ispat avait pris lengagement dinvestir sur les dix annes qui suivaient 175 millions de dollars qui devaient aller au renouvellement des installations, lamlioration des conditions de travail, la formation et la scurit. Aujourdhui, soit neuf annes plus tard, le groupe ArcelorMittal na consenti que prs de la moiti de ce montant et ne veut plus entendre parler dinvestissements. Pour preuve, jusqu aujourdhui et aprs neuf mois, la cokerie est toujours larrt et la dcision de sa rnovation ou de son renouvellement na pas encore t prise. On va dexpertise en expertise, sans plus, malgr lengagement du groupe Sider, dtenteur de 30% du capital, contribuer cette opration.Lors dune rcente dclaration, le directeur des ressources humaines au complexe sidrurgique dEl Hadjar, Daniel Atlan, avait critiqu la productivit au sein de lusine en dclarant que le complexe ArcelorMittal de Dunkerque (France), avec un nombre douvriers se situant autour de 5 000, produit 7 millions de tonnes alors quEl Hadjar produit 7 fois moins avec un effectif suprieur. Ce que M. Atlan omet de dire, cest que le complexe de Dunkerque est entirement automatis et dispose de moyens et dune technologie bien suprieure celle du complexe dEl Hadjar dont les installations sont vtustes. Et si le complexe continue malgr tout tourner, cest grce au savoir-faire des Algriens et leur travail, ce partenariat ne nous a rien ramen, bien au contraire et je suis davis que lEtat reprenne le complexe hauteur de 51% , conclut M. Kouadria.

    Mohamed Rahmani, correspondant Annaba, de La Tribune

    Source : Dix ans aprs la privatisation du complexe sidrurgique d'El-Hadjar: un march de dupes pour le peuple algrien
    Si le peuple dcide un jour de vivre, il faut que le sort s'y plie, il faut que la nuit se dissipe, il faut que la chane se brise
    Abou El Qassem Echabbi
    Mon ami, mon frre, si toi tu ne brles pas, si moi je ne brle pas, qui clairera la route ? Nazim Hikmet

  2. #2
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    dcembre 2009
    Messages
    2 696

    Par dfaut

    La privatisation des grandes entreprises nationales n'est-elle pas un dsastre pour le pays et le peuple algrien??? Un chec voulu et total???
    Si le peuple dcide un jour de vivre, il faut que le sort s'y plie, il faut que la nuit se dissipe, il faut que la chane se brise
    Abou El Qassem Echabbi
    Mon ami, mon frre, si toi tu ne brles pas, si moi je ne brle pas, qui clairera la route ? Nazim Hikmet

Discussions similaires

  1. Crise entre lAlgrie et lEgypte : lambassadeur Hadjar reste Alger
    Par Sabrina dans le forum Actualit Algrie
    Rponses: 3
    Dernier message: 23/01/2010, 04h27
  2. Hadjar aux gyptiens : Jy suis, jy reste
    Par RedouaneDZ dans le forum Le Caf
    Rponses: 0
    Dernier message: 13/12/2009, 23h29
  3. Abdelkader Hadjar rappel Alger
    Par kredence dans le forum Tout le Sport
    Rponses: 2
    Dernier message: 16/11/2009, 13h24
  4. Zidane cre un complexe sportif prs dAix-en-Provence
    Par kredence dans le forum Tout le Sport
    Rponses: 0
    Dernier message: 13/09/2009, 12h39
  5. Sid-Ahmed HADJAR n'est plus....
    Par nab_31 dans le forum Actualit Algrie
    Rponses: 1
    Dernier message: 12/10/2008, 12h31

Rgles de messages

  • Vous ne pouvez pas crer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des rponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pices jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •