Saha 3idkom à tous encore une fois, voilà je lance cette discution et j'espère que vous allez y repondre en toute honnêteté. On vient d'accomplir un des piliers de l'islam et je suis quasi sûre qu'un bon nombre de la population algérienne en particulier et musulmane en général s'est appliquée à le faire, mais bien sur vous l'aurez compris ce bon nombre n'est pas égal à 100%
J'ai lu dans le journal il y'a quelques jours l'arrestation de jeunes manoeuvres dans un chantier par les services de police; le motif: Possession de bouteilles d'eau en pleine journée au cours du mois sacré, l'histoire ne s'arrête pas là, puisque l'un de ces hommes a repondu aux policiers: Pourquoi vous n'arrêtez pas ceux qui ne font pas la prière? Ce n'est pas pour l'excuser mais je trouve que cet homme a raison si on veut mêler la loi à la religion qu'on le fasse bien ou pas du tout.
Moi ce que je pense c'est que ne pas jeûner choque mais ne pas faire la prière n'est pas tellement grave, et à mon avis si quelques personnes jeûnent c'est parcqu'elles "aspirent" ,si je peux dire, à une table bien garnie au coucher du soleil, donc faire carème la journée pour manger le soir rien de plus, mais ADOU3Ae qu'ils peuvent prononcer à la fin de leur prière n'est pas tellement important, demander Son pardon, demander Son aide, s'incliner devant le Créateur ça, ce n'est pas très important si on ne le fait pas. Ce n'est pas pour juger mais juste préciser la place de la prière dans notre vie et dire que finalement personne n'a le droit de decider qu'est ce qui doit être appliqué et ce qui doit être "facultatif" et comme on dit "koul wahed b'qebrou"....