Page 1 sur 3 123 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 21

Discussion: Plus de 4 000 plaintes pour violences contre les femmes

  1. #1
    Membre F.A.M. Avatar de au_gré_du_vent
    Date d'inscription
    janvier 2010
    Messages
    13 485

    Angry Plus de 4 000 plaintes pour violences contre les femmes

    Bilan du premier semestre 2010
    Plus de 4 000 plaintes pour violences contre les femmes
    Par : Nissa Hammadi, Liberté, 28 septembre 2010


    La rue devient un lieu d’agression de prédilection. Dans 45% de ce genre d’affaires, c’est le lieu du drame.

    Les violences envers les femmes ont causé la mort de quatre d’entre elles durant les six premiers mois de l’année en cours. 4 239 femmes ont osé déposer une plainte devant les services de police et la justice contre leurs agresseurs avant qu’il ne soit trop tard. La violence envers les femmes a tendance à se banaliser. Ce chiffre livré par la direction de la Police judiciaire est bouleversant, parce qu’il donne un aperçu sur le nombre de ces femmes qui subissent ce sort tragique, en silence, par peur de représailles ou par honte. Elles sont les victimes effacées de la brutalité masculine.
    Selon le décompte des associations activant dans le domaine, une femme sur dix subit les coups de son conjoint. 69% de celles qui ont fait le choix de porter plainte ont subi des violences physiques, soit 2 928 cas. Dans 1 095 des cas, il y a eu mauvais traitement, 148 violences sexuelles, 59 harcèlements sexuels et 5 incestes.
    La rue devient un lieu d’agression de prédilection. Dans 45% de ce genre d’affaires, c’est le lieu du drame. En deuxième lieu, viennent les coups des époux (22%), puis des pères, des frères, des fils, des autres membres de la famille et enfin des amants. 163 cas pour ces derniers. Les violences conjugales vont du harcèlement moral au chantage affectif sur les enfants, du mépris aux agressions physiques, la séquestration, la mise à la porte, les rapports sexuels imposés et jusqu'aux meurtres. Mme Kheïra Messaoudène commissaire divisionnaire et chef du bureau de la protection contre la délinquance juvénile et la violence contre les femmes, fait remarquer qu’aucune tranche d’âge n’est épargnée. Même la septuagénaire est battue. Mais la majorité des dépôts de plainte émanent surtout de celles qui ont entre 25 et 65 ans.
    À l’examen de la situation familiale, on constate que les femmes mariées sont les premières victimes de ces violences (2 244), talonnées de célibataires (1 270), divorcées (400) et veuves (235). Elles sont sans profession, cadres supérieurs, fonctionnaires, étudiantes, elles exercent une profession libérale ou en retraite. Les litiges familiaux constituent dans 48% le mobile de l’agression. Il faut croire que ni le niveau d’instruction de la femme, ni son statut professionnel ne la prémunit de la violence masculine.
    “La violence envers les femmes n’épargne aucune couche sociale. C’est la conséquence de la dégradation des mœurs”, commente Mme Messaoudène. Même si le mur du silence est désormais brisé comme le démontre le nombre de plaintes auprès des services de police, le chemin est encore long pour mettre fin à cette tyrannie exercée sur les femmes.
    Le hasard, c'est peut-être le pseudonyme de Dieu quand il ne veut pas signer

    Théophile Gautier

  2. #2
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    novembre 2009
    Messages
    1 596

    Par défaut

    Effectivement, c'est une honte...L'injustice faite envers les femmes est totalement inacceptable...

    Combien de femmes sont abusées, spoliées dans notre pays sans que celà n'émeuve personne et avec l'assentiment de la société.

    Je préfère d'ailleurs que nous parlions de celà que des gens qui passent leur temps à voir ce qui se passe chez les voisins...

    Citation Envoyé par au_gré_du_vent Voir le message
    Bilan du premier semestre 2010
    Plus de 4 000 plaintes pour violences contre les femmes
    Par : Nissa Hammadi, Liberté, 28 septembre 2010


    La rue devient un lieu d’agression de prédilection. Dans 45% de ce genre d’affaires, c’est le lieu du drame.

    Les violences envers les femmes ont causé la mort de quatre d’entre elles durant les six premiers mois de l’année en cours. 4 239 femmes ont osé déposer une plainte devant les services de police et la justice contre leurs agresseurs avant qu’il ne soit trop tard. La violence envers les femmes a tendance à se banaliser. Ce chiffre livré par la direction de la Police judiciaire est bouleversant, parce qu’il donne un aperçu sur le nombre de ces femmes qui subissent ce sort tragique, en silence, par peur de représailles ou par honte. Elles sont les victimes effacées de la brutalité masculine.
    Selon le décompte des associations activant dans le domaine, une femme sur dix subit les coups de son conjoint. 69% de celles qui ont fait le choix de porter plainte ont subi des violences physiques, soit 2 928 cas. Dans 1 095 des cas, il y a eu mauvais traitement, 148 violences sexuelles, 59 harcèlements sexuels et 5 incestes.
    La rue devient un lieu d’agression de prédilection. Dans 45% de ce genre d’affaires, c’est le lieu du drame. En deuxième lieu, viennent les coups des époux (22%), puis des pères, des frères, des fils, des autres membres de la famille et enfin des amants. 163 cas pour ces derniers. Les violences conjugales vont du harcèlement moral au chantage affectif sur les enfants, du mépris aux agressions physiques, la séquestration, la mise à la porte, les rapports sexuels imposés et jusqu'aux meurtres. Mme Kheïra Messaoudène commissaire divisionnaire et chef du bureau de la protection contre la délinquance juvénile et la violence contre les femmes, fait remarquer qu’aucune tranche d’âge n’est épargnée. Même la septuagénaire est battue. Mais la majorité des dépôts de plainte émanent surtout de celles qui ont entre 25 et 65 ans.
    À l’examen de la situation familiale, on constate que les femmes mariées sont les premières victimes de ces violences (2 244), talonnées de célibataires (1 270), divorcées (400) et veuves (235). Elles sont sans profession, cadres supérieurs, fonctionnaires, étudiantes, elles exercent une profession libérale ou en retraite. Les litiges familiaux constituent dans 48% le mobile de l’agression. Il faut croire que ni le niveau d’instruction de la femme, ni son statut professionnel ne la prémunit de la violence masculine.
    “La violence envers les femmes n’épargne aucune couche sociale. C’est la conséquence de la dégradation des mœurs”, commente Mme Messaoudène. Même si le mur du silence est désormais brisé comme le démontre le nombre de plaintes auprès des services de police, le chemin est encore long pour mettre fin à cette tyrannie exercée sur les femmes.

  3. #3
    Membre F.A.M. Avatar de au_gré_du_vent
    Date d'inscription
    janvier 2010
    Messages
    13 485

    Par défaut

    Je ne pense pas qu'il y ait plus lâche au monde qu'un homme qui porte la main sur une femme ou un enfant
    Je ne trouve pas plus malheureux qu'une femme ou un enfant qui vit sous le toit d'un homme qui la ou le violente chaque jour que Dieu fait.
    Akramoukom, akramoukom li ahlih a dit le prophète QSSL
    J'avoue que cela me surprend qu'il y ait des femmes instruites dans la liste, je croyais que celles ci ne se laissaient pas faire, j'ai tort...
    Le hasard, c'est peut-être le pseudonyme de Dieu quand il ne veut pas signer

    Théophile Gautier

  4. #4
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    novembre 2009
    Messages
    1 596

    Par défaut

    Citation Envoyé par au_gré_du_vent Voir le message
    Je ne pense pas qu'il y ait plus lâche au monde qu'un homme qui porte la main sur une femme ou un enfant
    Je ne trouve pas plus malheureux qu'une femme ou un enfant qui vit sous le toit d'un homme qui la ou le violente chaque jour que Dieu fait.
    Akramoukom, akramoukom li ahlih a dit le prophète QSSL
    J'avoue que cela me surprend qu'il y ait des femmes instruites dans la liste, je croyais que celles ci ne se laissaient pas faire, j'ai tort...
    A vrai dire, on constate souvent que les défenseurs de l'oppression des femmes on trouve souvent des femmes qui n'ont pas connu autre chose. Semblables à des enfants battus qui reproduisent plus tard ce qu'elles ont subies, elles reproduisent des comportements inacceptable vis-à-vis de leurs filles.

    J'ai récemment lu l'histoire qui m'a ému de cette femme persécutée par des fanatiques zélés qui se liguait pour venir la persécuter chez elle car ils jugeaient qu'elle n'avait pas le droit d'habiter seule. Celle-ci, ayant été répudiée sans ressource par son mari avec 2 enfants à nourrir, fut obligée d'aller travailler dans une autre ville. C'est alors qu'une bande d'abrutis lui tomba dessus en la menaçant et en la frappant au motif qu'ellle ne devait pas habiter ailleurs que chez ses parents. Au nom de notre religion, une bandes d'ignares qui n'ont rien à faire d'autre de leur temps ont persécuté une pauvre femme au motif pur.

    Car son seul crime a été de tenter de subvenir au besoin de ses enfants. Pendant ce temps, son abruti de mari s'etant remarier a totalement abandonné ses enfants: Est-ce là l'Islam ?

    C'est triste à dire mais l'oppression des femmes est une maladie dont on doit se débarasser car elle va à l'encontre de tout: notre religion, notre humanité.

  5. #5
    Membre F.A.M. Avatar de au_gré_du_vent
    Date d'inscription
    janvier 2010
    Messages
    13 485

    Par défaut

    une histoire horrible en effet, dans ces cas là j'ai une envie folle de fusiller certaines personnes!
    Je comprends les parents qui ont peur de laisser leurs filles célibataires s'installer seules.
    Notre société est sans pitié des fois...
    Dernière modification par au_gré_du_vent ; 01/10/2010 à 16h41.
    Le hasard, c'est peut-être le pseudonyme de Dieu quand il ne veut pas signer

    Théophile Gautier

  6. #6
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    novembre 2009
    Messages
    1 596

    Par défaut

    Citation Envoyé par au_gré_du_vent Voir le message
    une histoire horrible en effet, dans ces cas là j'ai une envie folle de fusiller certaines personnes!
    Je comprends les parents qui ont peur de laisser leurs filles célibataires s'installer seules.
    Notre société est sans pitié des fois...
    Les personnes font la société pas le contraire...Si des imams ignares préconisent l'injustice, c'est à eux d'assumer leur erreur. On peut leur demander des comptes. Il ne faut pas voir celà comme une fatalité...L'education de la société est la responsabilité de l'Etat
    Dernière modification par cimode ; 01/10/2010 à 17h19.

  7. #7
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    juillet 2010
    Messages
    69

    Par défaut

    salam

    De nos jours une femme doit etre blindée physiquement et moralement , car la violence n'est pas que physique mais également morale ...
    de toute façon que tu ais fait ou pas des études tu as l'impression d'etre un sous etre
    moi je connais des femmes instruites voir même des femmes medecins qui travaillent dur et qui se font mal traiter par leur mari une fois rentrée chez elle et quand on leur demande pourquoi elles acceptent d'etre traitées ainsi elles se lancent dans une longue explication soit disant pour les enfants ..etc
    mais en fin de compte on se doute bien qu'elles ont honte de divorcer...

    ici tu peux pas porter plainte si tu te fais insulté par un mec dans la rue ...car ca pourrait se retourner contre toi et on irait jusqu'à vous dire c'est de votre faute ...

    Des femmes se font mal traiter chaque jour devant leurs enfants jusqu'au jour ou un de ces enfants fasse à son tour à sa mere la meme chose...

    y a pas à dire il reste encore un grand PAS à faire en ce qui concerne la relation Homme - Femme ...

  8. #8
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    novembre 2009
    Messages
    1 596

    Par défaut

    Citation Envoyé par safia Voir le message
    salam

    De nos jours une femme doit etre blindée physiquement et moralement , car la violence n'est pas que physique mais également morale ...
    de toute façon que tu ais fait ou pas des études tu as l'impression d'etre un sous etre
    C'est malheureusement vrai. Nous nous cachons derrière le dogme religieux pour cacher ce fait *social* injuste.

    Citation Envoyé par safia Voir le message
    moi je connais des femmes instruites voir même des femmes medecins qui travaillent dur et qui se font mal traiter par leur mari une fois rentrée chez elle et quand on leur demande pourquoi elles acceptent d'etre traitées ainsi elles se lancent dans une longue explication soit disant pour les enfants ..etc
    mais en fin de compte on se doute bien qu'elles ont honte de divorcer...
    C'est vrai. Les femmes dans notre pays sont traitées comme des....enfants...
    Pour la défense des hommes, je dirais qu'ils ne sont pas mieux lotis et sont également infantilisés. Souvent, les maris subissent la pression de la société à démontrer *qui est le patron* mais en fin de compte, souvent, ils ne maturent pas et restent tributaires de leurs cordons ombilicaux jusqu'à. Donc dans un sens, les 2 sexes sont victimes d'une société qui infantilisent au lieu de les aider à grandir et à s'épanouir.
    Citation Envoyé par safia Voir le message
    salam

    De nos jours une femme doit etre blindée physiquement et moralement , car la violence n'est pas que physique mais également morale ...
    de toute façon que tu ais fait ou pas des études tu as l'impression d'etre un sous etre
    C'est malheureusement vrai. Nous nous cachons derrière le dogme religieux pour cacher ce fait *social* injuste.

    Citation Envoyé par safia Voir le message
    ici tu peux pas porter plainte si tu te fais insulté par un mec dans la rue ...car ca pourrait se retourner contre toi et on irait jusqu'à vous dire c'est de votre faute ...
    Bien sûr. La société est complice.

    Citation Envoyé par safia Voir le message
    Des femmes se font mal traiter chaque jour devant leurs enfants jusqu'au jour ou un de ces enfants fasse à son tour à sa mere la meme chose...
    Exactement, un vrai cercle vicieux qu'on ne peut vaincre que par une éducation des mentalités.

    Citation Envoyé par safia Voir le message
    y a pas à dire il reste encore un grand PAS à faire en ce qui concerne la relation Homme - Femme ...
    Une politique d'éducation:
    > Les pompes aspirantes culpabilisatrices doivent être coupées: les Imams qui prônent dans leurs prêches l'infériorité de la femme doivent être réprimandés, voire sanctionnés, au même titre que ceux qui prônent la haine et l'ignorance. Les imams doivent prôner le respect et les devoirs *mutuels* au jour le jour vis-à-vis des épouses ET des mères. Leur rôle est très important.
    > Sanctionner durement les comportements abusifs notamment physiques vis-à-vis des femmes.
    > Discréditer les messages machistes stupides...

  9. #9
    Membre F.A.M. Avatar de au_gré_du_vent
    Date d'inscription
    janvier 2010
    Messages
    13 485

    Par défaut

    cimode, je ne comprends pas ce que viennent faire les imams là?
    Penses tu que ceux là qui violentent leurs femmes soient des habitués de mosquées? Je ne sais pas... je ne penses pas...
    Il y a des drogués, des alcooliques et puis je pense que les violences envers les femmes ne sont pas une spécifité de notre socitété.
    peut être des statistiques pour dresser en qlq sorte le profil psychologique et sociologique de ces hommes violents pourraint nous aider à comprendre cela.
    Le hasard, c'est peut-être le pseudonyme de Dieu quand il ne veut pas signer

    Théophile Gautier

  10. #10
    Membre F.A.M. Avatar de au_gré_du_vent
    Date d'inscription
    janvier 2010
    Messages
    13 485

    Par défaut

    Citation Envoyé par safia Voir le message
    salam

    De nos jours une femme doit etre blindée physiquement et moralement , car la violence n'est pas que physique mais également morale ...
    de toute façon que tu ais fait ou pas des études tu as l'impression d'etre un sous etre
    moi je connais des femmes instruites voir même des femmes medecins qui travaillent dur et qui se font mal traiter par leur mari une fois rentrée chez elle et quand on leur demande pourquoi elles acceptent d'etre traitées ainsi elles se lancent dans une longue explication soit disant pour les enfants ..etc
    mais en fin de compte on se doute bien qu'elles ont honte de divorcer...

    ici tu peux pas porter plainte si tu te fais insulté par un mec dans la rue ...car ca pourrait se retourner contre toi et on irait jusqu'à vous dire c'est de votre faute ...

    Des femmes se font mal traiter chaque jour devant leurs enfants jusqu'au jour ou un de ces enfants fasse à son tour à sa mere la meme chose...

    y a pas à dire il reste encore un grand PAS à faire en ce qui concerne la relation Homme - Femme ...
    Il reste bcp à faire sur tous les types de relations humaines, je crois.

    Tu as raison de rappeler qu'il n'y a pas que les violences physiques, il y a aussi ce mepris, ces mots blessants au plus profond, ce manque de considération, c'est pire... ça démunit la femme (ou l'enfant) de l'estime de soi, de sa confiance en elle (ou lui).

    J'ai envie de dire que c'est de la faute à la victime si elle se laisse faire et continue à le faire et c'est pour cela que j'étais étonnée de lire que les femmes instruites ont partie du lot.
    Je croyais que celles qui se taisent le font surtout parce qu'elles se savent dans la difficulté de s'assumer toutes seules et pire avec des enfants en charge.
    Mais faudra t il être à leurs places pour comprendre.
    Comment peuton continuer de vivre avec quelqu'un qui ne nous considère pas comme personne à part entiere.
    Le hasard, c'est peut-être le pseudonyme de Dieu quand il ne veut pas signer

    Théophile Gautier

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 27/03/2010, 05h39
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 26/02/2010, 08h08
  3. Orly:Police aux frontières : plaintes pour "harcèlement" et "discrimination",
    Par kredence dans le forum Actualité Internationale
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/05/2009, 19h25
  4. Les pieds noirs ont déposé 600 plaintes pour récupérer leurs biens
    Par kredence dans le forum Actualité Algérie
    Réponses: 14
    Dernier message: 22/12/2008, 20h50
  5. Les plaintes contre un des fils Kadhafi retirées en Suisse
    Par Desperado dans le forum Actualité Internationale
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/09/2008, 21h08

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •