Affichage des rsultats 1 4 sur 4

Discussion: Je prsenterai ma dmission aprs la promulgation de la Constitution

  1. #1
    Membre F.A.M. Avatar de djelloul
    Date d'inscription
    janvier 2005
    Localisation
    derriere toi
    ge
    34
    Messages
    2 112

    Par dfaut Je prsenterai ma dmission aprs la promulgation de la Constitution

    Naturellement, le poste de chef du gouvernement a cess d’exister. Il est tout fait normal que j’en remette les termes au prsident de la Rpublique qui ma honor de sa confiance. C’est un acte constitutionnel tout fait normal devant intervenir sans aucun doute aprs la promulgation des amendements de la Constitution. C’est par ces termes que le chef du gouvernement, Ahmed Ouyahia a entam la confrence de presse qu’il a anime, hier, la fin de la sance parlementaire consacre au vote du projet de rvision de la Loi fondamentale du pays propose par le premier magistrat du pays. A la question de savoir si l’actuel chef de l’excutif sera nomm au poste de Premier ministre, M. Ouyahia dira : je ne fais pas partie de ceux qui prtendent connatre les secrets de l’avenir, puisque cette dcision, explique-t-il, relve des prrogatives du chef de l’Etat comme le stipule la Constitution.

    LIMITATION DES MANDATS PRSIDENTIELS : LA VOLONT POPULAIRE EST INDISCUTABLE

    A propos de la question de la limitation des mandats prsidentiels, M. Outahia soutiendra que le peuple n’a pas dit que l’article 74 n’est pas amendable. Comme cela s’est fait pour les six principes de la Constitution qu’a traduits l’article 178. En Algrie, rien ne limite les mandats aux dputs, aux prsidents des APC et APW et aux chefs de parti. Alors comment voulez-vous l’imposer au premier magistrat du pays. C’est le peuple qui a pris la dcision de la rligibilit du prsident de la Rpublique. La volont populaire est indiscutable, observe-t-il avant d’expliquer avec un esprit lgaliste, pour reprendre ses termes, que les acteurs politiques, qu’ils soient de tendance islamiste, dmocrate ou autres doivent se battre dmocratiquement pour faire valoir leurs ides, puisque l’objectif est d’arriver au pouvoir. Simplement l’Etat, tient-il clarifier, a le devoir de canaliser et de mettre les limites du territoire du jeu dmocratique. Pour illustrer ses dires, Ouyahia dira : en 1996, la Constitution amende est venue pour sacraliser la protection de la Rpublique. Cette Constitution fut dcrte par une loi dictatoriale par ceux qui prtendent la dfendre aujourd’hui. Donc la protection n’est pas, selon lui, dans l’article 74 ou 25, mais dans la lutte sereine pour des ides et des choix politiques et non pas dans l’anathme.

    LA VOIE PARLEMENTAIRE EST UN CHOIX SOUVERAIN, LGAL ET CONSTITUTIONNEL

    Le choix de la voie parlementaire pour le vote du projet de la rvision de la Constitution est-il lgitime ? Le chef du gouvernement aura cette rponse : qu’est-ce qui motive ces gens ? Est-ce l’abstention lectorale lors des dernires lections lgislatives qui touche selon eux la reprsentativit parlementaire ? C’est une position biscornue, si l’on sait que tous les prcdents scrutins se sont drouls dans la transparence la plus totale, avant d’enchaner : quels que soient les commentaires, j’estime que le projet prsidentiel a fait l’objet d’un large consensus de la part des partis politiques et le choix du prsident de la Rpublique est souverain, lgal et constitutionnel. C’est un choix de dlai aussi.
    En droit constitutionnel, il est tout fait normal, indique par ailleurs M. Ouyahia, que le Premier ministre adopte et applique le programme du prsident de la Rpublique comme cela se passe en France ou ailleurs. Alors pourquoi voir en cela quelque chose d’anormal en Algrie, s’interroge-t-il, tout en prcisant par une rponse qui n’est pas politique que le Premier ministre doit rendre des comptes devant le parlement compos de dputs lus par des circonscriptions qui ne dpassent pas une wilaya. Ce n’est pas le cas pour le prsident de la Rpublique qui est lu par l’ensemble du peulple algrien.

    LE CODE LECTORAL SERA AMEND EN 2012

    Pourquoi le projet n’a-t-il pas t soumis au conseil de gouvernement et s’est limit au conseil des ministres ? M. Ouyahia dira ce propos que cela est accord constitutionnellement dans l’article 176 l’initiateur du projet. Il n’y a pas lieu de polmiquer sur la question surtout dans un Etat de droit, rappelle-t-il. Au sujet de la rvision du code lectoral avant les lections prsidentielles de 2009, Ouyahia indiquera que ce texte amend en 2003 l’initiative de l’opposition, tient-t-il prciser, peut subir un amendement la veille des lections lgislatives de 2012, mais pas obligatoirement avant les prochaines prsidentielles, affirmant sur sa lance que personne n’empche les acteurs politiques d’aller cette bataille. Interrog sur le rle de la majorit au sein du parlement, Ouyahia dira : en 1991, la dmocratie n’a pas t dfendue par les dmocrates. Cessons de faire de la dmocratie l’ombre d’un article ou l’ombre d’un chapitre.
    Que chacun de nous s’assume, en attendant l’intervention des amendements en profondeur de la Constitution, promis par le chef de l’Etat. Il est noter que M. Ahmed Ouyahia occupait en 1996 le poste de chef du gouvernement lorsqu’on a dcid d’amender la premire loi du pays.
    Karima Alloun.

    Source : Horizons-dz . www.horizons-dz.com
    welcome to chkoupi

  2. #2
    Membre F.A.M. Avatar de djelloul
    Date d'inscription
    janvier 2005
    Localisation
    derriere toi
    ge
    34
    Messages
    2 112

    Par dfaut

    welcome to chkoupi

  3. #3
    Lalmani Avatar de Rayan 31
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Localisation
    NRW
    Messages
    2 377

    Par dfaut

    il a remplie son conte a mtn il jete l'epenge
    Tout ce que tu sais, ne le dis pas,
    Tout ce que tu lis, ne l'adopte pas,
    Tout ce que tu entends, ne le crois pas,
    Tout ce que tu peux ne le fais pas

  4. #4
    El Hakania Avatar de SamDZ
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Localisation
    Blad el bard w poutine
    Messages
    3 021

    Par dfaut

    J'aimerais tellement voir une masse de dmission en guise de mcontentement du changement de constitution comme a se ferait dans les vrai pays
    We are captives of our own identities,Living in prisons of our own creation

    Tea Bag on Season 4 episode 12 [34:45].

Rgles de messages

  • Vous ne pouvez pas crer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des rponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pices jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •