Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Discussion: Doudja Abdoun n'est plus

  1. #1
    © El Hakania Avatar de SamDZ
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Localisation
    Blad el bard w poutine
    Messages
    3 021

    Unhappy Doudja Abdoun n'est plus

    L'actrice Doudja est décédée
    Doudja Abdoun n’est plus ' La culture algérienne perd une grande dame '



    * Jamais l’actrice n’avait été autant révélée, ni même autant grandie par un rôle. Pourtant, elle ne manquait ni de prestance, ni de présence et encore moins de naturel. Un seul réalisateur a, pour ainsi dire, laissé exploser le talent de cette actrice, d’abord à travers plusieurs rôles dans Nass Mlah City, puis dans Djemai family. Le dernier pour cette grande dame puisqu’elle nous a quittés, à l’âge de 85 ans.
    Hospitalisée à l’hôpital de Baïnem, elle a rendu l’âme ce vendredi, laissant dans le cœur de son public une grande tristesse et une vive émotion.
    Les débuts de Doudja dans le monde du cinéma remontent aux années 1970. Si elle n’a campé que des rôles secondaires dans des films comme El Hariq (l’Incendie) de Mustapha Badie ou Leïla et les autres de Sid-Ali Mazif, il reste que Doudja a immanquablement marqué le public.
    Née le 23 janvier 1923 à la Casbah d’Alger, Doudja y a également grandi. Doudja qui sera élevée par sa marâtre sera privée de l’affection et de l’amour d’une mère qu’elle perdra alors qu’elle n’a qu’un an et demi.
    C’est dans le feuilleton El Hariq de Mustapha Badie que Doudja fait ses débuts, grâce à une amie maquilleuse et habilleuse à l’Oncic. Bien qu’autodidacte, les réalisateurs seront subjugués par son charisme et son jeu, aussi, ils seront nombreux à lui donner un rôle dans un de leurs films comme ce fut le cas avec Mohamed-Lakhdar Hamina, Moussa Haddad, Ali Mouzaoui, Mohamed Ifticen, Sid-Ali Mazif, Ali Ghanem, Hadj Rahim, ou Yahia Bendeddouche et Mahmoud Zemmouri.
    Mère adoptive comblée, Doudja a laissé derrière elle trois filles et un garçon éplorés.
    Hier, sa dépouille a été exposée dans le hall du Théâtre national algérien pour un dernier regard de sa famille artistique, puis elle a été enterrée, au milieu d’une foule très nombreuse au cimetière d’El Kettar.
    Doudja qui cultivait un humour, très pince-sans-rire restera, sans nul doute, une référence de l’humour algérien, elle qui savait si bien rendre les atmosphères légères.
    Repose en paix Doudja, tu nous manqueras.

    Allah yarhamha
    We are captives of our own identities,Living in prisons of our own creation

    Tea Bag on Season 4 episode 12 [34:45].

  2. #2
    l'indienne Avatar de cheyenne
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Localisation
    jewel's city
    Âge
    31
    Messages
    2 331

    Par défaut

    que Dieu lui ouvre les portes du paradis
    "The future will forget, the past will always remember"

  3. #3
    Lalmani Avatar de Rayan 31
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Localisation
    NRW
    Messages
    2 377

    Par défaut

    lah yarhamha .
    Tout ce que tu sais, ne le dis pas,
    Tout ce que tu lis, ne l'adopte pas,
    Tout ce que tu entends, ne le crois pas,
    Tout ce que tu peux ne le fais pas

  4. #4
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut

    Allah ya yarhameha

  5. #5
    Membre F.A.M. Avatar de djelloul
    Date d'inscription
    janvier 2005
    Localisation
    derriere toi
    Âge
    34
    Messages
    2 112

    Par défaut

    allah yarhamha. elle est morte quelques jours apres l'Aid
    welcome to chkoupi

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •